Alliance Politique : Quand les amis d’hier entrent en désaccord

lundi, 02 décembre 2019 15:10 Nicole Ricci Minyem

Paul Eric Kingué, ancien directeur de campagne de Maurice Kamto et ex co – détenu du leader du Mrc est sorti de ses gongs et au cours des dernières semaines, n’a pas manqué de dire devant les Hommes des médias, ce qu’il pense de son ancien allié.

 

Interrogé sur le plateau d’Equinoxe ce Dimanche, dans le cadre de l’émission La Vérité en Face, le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun est resté discret, lorsqu’on lui a parlé de ses relations avec son ancien camarade dans la contestation ; Et pourtant, ce dernier ne semble pas avoir la même retenue.

Il laisse entre autres, entendre que tous les amis ou presque de Maurice Kamto lui ont tourné le dos…         

« Et aujourd’hui, l’histoire donne raison à qui ? Où est Valsero ? Il est à côté de Kamto ? Où est Me Ndocki, est ce que vous suivez même ses déclarations mitigées ? Vous analysez même ses déclarations ? Elle est extrêmement amère contre Kamto. Je vous fais grâce des conflits intérieurs là bas. Où est Célestin Ndjamen ? Tout ce qu’il dit sur les plateaux de télévision aujourd’hui, c’est pour encenser Kamto ? Qu’est ce que j’ai encore à voir dans leur milieu ? Il n y’a qu’Albert (Ndzongang, ndlr), un singleton qui est resté parce qu’en réalité, il veut se donner une jeunesse. Une cure de jouvence politique… ».

Parlant de l’activateur Paul Tchouta

« Quand on m’annonce que Paul Tchouta doit arriver dans notre prison, je suis le premier à demander qu’on fasse tout pour qu’on lui trouve une place dans notre cellule, parce que c’est un jeune qui lutte pour nous ; Malheureusement, j’ai trouvé l’opposition de Ndzongang et celle de Fogue. Ils l’accusent d’avoir pris de l’argent chez Motaze et Ngo ‘o Ngo’o et qu’il ne peut pas vivre avec nous, parce qu’il va passer des informations dehors. Et, je n’ai jamais parlé de cela à Paul Tchouta…C’est un jeune pour qui j’ai beaucoup d’admiration mais, je n’en fais pas un ami pour autant. Parce que je ne suis sur qu’il a traversé les mêmes épreuves que moi. Cependant, je n’ai jamais dit que Paul Tchouta est un indic… ».  

Coalition pendant la présidentielle d’Octobre 2018

« Je dis que votre Kamto, sur 378 partis, n’a pas pu réunir plus d’un parti. Je suis le seul à avoir accepté l’alliance avec lui. Ndzongang n’appartenant plus à aucun parti parce que même sa propre femme n’appartenait plus à son parti. Je suis le seul à avoir accepté de coaliser avec Kamto et c’est lui qui est venu me voir, il est encore vivant et, c’est Fogue qui est venu me voir, il est encore vivant…J’ai accepté alors que j’avais d’autres propositions de part et d’autre…

Penda Ekoka est le président de Agir qui n’est pas un parti politique. Et, si Kamto ne peut pas garder à ses côtés, son seul vrai allié politique, parce qu’il joue à l’élitiste, parce qu’il joue au sur aérien, je ne peux donc pas lui donner l’honneur d’aller vers lui sur le plan politique parce que je suis plus expérimenté que lui et, il l’aime bien le dire. Je peux aller vers lui, pour apprendre  sur le plan académique. Il n’est pas venu vers moi parce que j’étais in dernier poussin, mais plutôt parce qu’il a appris mon histoire… ».

Réponse à Boris Bertolt

« Vous êtes en Allemagne et vous racontez n’importe quoi. Vous m’appelez malhonnête parce que j’ai demandé 13 conseillers sur 378 et 01 département sur 58. Vraiment, si c’est comme ça que vous entendez diriger le pays, on va vous le laisser. Tous les autres prendront marathon, chacun va fuit, le pied autour du coup, parce que vous faites peur…Au Mrc, 10% sont normaux et 90 % sont des talibans…Vous m’appelez indic, mais c’est malheureux pour vous. Quel est le secret de Kamto qui a été mis dehors » ?  

Son point de vue par rapport à Maurice Kamto

« Est-ce que vous savez qui est Maurice Kamto ? Ce pire personnage là. Nous, nous savons qui il est mais, nous avons tous gardé son côté dangereux, parce que nous l’avions choisi comme notre champion. Malgré tout ce qu’on savait de lui, parce que vivant avec lui au quotidien…Battez vous pour prendre le Cameroun et, nous allons tous voir à quoi ça va ressembler. Si vous saviez qui est Kamto dans sa vie normale, vous n’en feriez pas un dieu. Nous avons vécu pendant neuf mois dans la même chambre que lui mais, nous avons su cacher cela, parce que ce n’est pas évident…Si vous dites que nous avons vendu Kamto, cela signifie qu’en 09 mois, il n’a pas su comprendre que nous l’avons vendu. Voilà un homme qui veut être président mais, si on le vend et, il n’est pas au courant, cela signifie tout simplement qu’il ne le mérite pas…Si vous ne vous rapprochez pas près du wc, vous ne saurez jamais à quel point il sent. Moi, je me suis rapproché du wc et je peux vous dire à quel degré de senteur il est… »

Par rapport à la cassure entre le Mrc et le Mpcn à l’aube du double scrutin de Février 2020

Mon électorat est constant. Je vais gagner les élections là où il faudrait que je les gagne, avec ou sans le Mrc…Je ne peux pas vous suivre dans ce chemin, je ne peux suivre une formation politique qui dit quelques secondes avant, nous irons aux élections, la politique de la chaise vide n’est pas bien et puis après, nous n’irons pas aux élections parce qu’il y’a le Noso. Est-ce que c’est aujourd’hui qu’il est né ? Vous prenez des gens comme des salopards au lieu de dire que vous n’avez pas réussi à constituer des listes…Je promets d’autres révélations lorsque je vais sortir de ce lit d’hôpital et, vous saurez alors que celui que vous prenez pour un dieu est très loin d’en être un. Vous le découvrirez le moment venu…Mais, sachez d’ores et déjà que je ne fais pas la politique du ventre. Je n’ai besoin du financement de personne, ni de vous, ni du Rdpc…

Ce qui me choque le plus, c’est qu’on doit suivre aveuglement Kamto. S’il dit que nous devons boycotter les élections, alors, on le fait. Il ne se concerte avec personne, il fait comme il veut, il décide comme il veut. De la vraie dictature telle qu’on veut la changer chez monsieur Paul Biya. Je lutte pour sortir d’une dictature et vous me demandez d’en subir une autre. Mais vraiment, quelque chose ne va pas dans vos têtes… » ?   

En écoutant ces quelques extraits, certains ne manquent pas d’affirmer que la saga Cabral Libii – Prosper Nkou Mvondo était une « balade » de santé.

 

Nicole Ricci Minyem  

  

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.