Massacre de Ngarbuh : Me Alice Nkom félicite le chef de l’Etat Camerounais

jeudi, 23 avril 2020 15:55 Nicole Ricci Minyem

Dans une publication faite ce Jeudi, elle dit entre autres reconnaître que le Président de la République a su mettre en place une commission dont l’ « Impartialité » ne fait l’ombre d’aucun doute néanmoins, elle se montre très dure envers le ministre de l’Administration Territoriale

 

« Cette fois-ci je dois reconnaître que le Président de la République a un peu changé. C’est-à-dire qu’il a mis en place une commission impartiale, mixte, inclusive parce qu’il était tenu par des engagements internationaux

Cette fois-ci, à cause des éléments dont disposait la communauté internationale, il n’a pas eu le choix que de mettre en place une commission mixte, impartiale, dont les résultats se devaient d’être conformes à une réalité très triste et aux conséquences très graves.

Il l’a fait. Mais ça devrait être la façon de faire régulièrement ! Il devrait déjà interdire à ses ministres de parler avant de réfléchir, avant de vérifier. Voilà ce que j’attends de lui ! C’était l’acte de trop ! C’était l’horreur ! C’était l’impardonnable !

Le Président de la République a très bien compris ça ! Que le ministre de l’Administration Territoriale vienne nous insulter comme il l’a fait la dernière fois, vienne jeter l’opprobre sur notre organisation et sur les personnes qui la gèrent localement ça nous laisse à 37 degrés.

Aujourd’hui, il va encore venir à la télé parler. Vous voyez bien que ça ne va pas changer grand-chose à son modus opérandi. Il ne sait pas faire les choses autrement. C’est un multi-récidiviste. Aujourd’hui c’est le REDHAC, demain ce sera Radio Balafon ou Equinoxe. Cela veut dire que c’est comme cela qu’il fonctionne.

Apparemment jusque-là, il a été conforté dans cette façon d’agir, de mentir au Président, sur le dos des Camerounais, d’obtenir à chaque fois la confiance du Président qui prend des décisions sur des rapports erronés… ».

 

Une sortie dont certains doutent de la sincérité

Et c’est plausible, au regard du ton qu’elle a utilisé au cours des dernières années. Que ce soit sur le plan national qu’international, elle n’a jamais manqué la moindre occasion d’habiller le Président de la République Paul Biya et son gouvernement, des cornes du diable qui n’ont strictement aucun respect pour la vie humaine.

Ce changement de ton, même s’il est juste ponctuel, risque de susciter l’ire de ses « amis » qui ne semblent pas du tout apprécié qu’on reconnaisse une quelconque qualité à l’homme qui a la lourde charge de présider à la destinée du Cameroun.

Et si d’aucuns estiment qu’il est important de se méfier de ce changement subit de comportement, fait de « petites flatteries envers Brenda Biya et son papa », d’autres semblent penser que Me Alice Nkom mériterait qu’il lui soit accordé le bénéfice du doute.  

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.