Les camerounais seront bientôt dispensés de visas pour les Etats-Unis

jeudi, 16 mai 2019 07:35 Stéphane Nzesseu

Le département d’Etat américain vient de faire l’annonce de l’introduction du Cameroun sur une liste de 10 pays qui seront exempt de visas d’entrée aux Etats Unis.

 
 
Le programme d’exemption de visa (VWP sigle en anglais) est un programme lis en place parle gouvernement  américain dont le but est de permettre aux citoyens de certains pays du monde d’avoir accès au sol américain à des fins de tourisme, d’affaires ou en transit pendant trois (03) mois (soit 90 jours), sans devoir nécessairement obtenir un visa. Le programme s’applique sur tout le territoire des Etats Unis y compris les îles américaines, Les Îles Vierges dans les caraïbes ainsi que Porto Rico. 
 
Dans son annonce, le Secrétaire d’Etat MIKE Pompeo a noté que ces ajouts dont fait partie le Cameroun est la résultante des efforts dont l’objectif est de renforcer les relations entre les Etats Unis et l’Afrique en vue d’unir davantage les forces dans la lutte contre le terrorisme international. Les dix pays sont : l’Argentine, l’Uruguay, le Cameroun, l’Afrique du Sud, le Kenya, la Jamaïque, Hong Kong, les Seychelles, le Malawi et la Géorgie. Il faut rappeler que l’Argentine et l’Uruguay retrouvent le programme après y avoir été exclus en 2002 et 2003 respectivement. 
 
Lorsque ce programme est mis en route, les ressortissants inclus dans le programme et se rendant aux Etats Unis seraient autorisés à séjourner pendant une période maximale de 180 jours à des fins touristiques ou commerciales uniquement. Un séjour de plus de 180 jours nécessiterait donc un visa, a déclaré Mike Pompeo. Pour en bénéficier, les citoyens demandent une autorisation de voyage en ligne à travers le système électronique d’autorisation de voyage (ESTA) avant leur départ pour les Etats Unis, de préférence  au minimum trois (03) jours à l’avance.
 
Le programme comporte des restrictions pour des personnes ayant une double nationalité si l’autre nationalité est d’un des pays « black-listés » par les Etats Unis. Il s’agit de la Syrie, de l’Iraq, de l’Iran, du Soudan, de la Libye, de la Somalie et du Yémen. Les ressortissants de ces pays sont soumis à la demande d’un visa d’entrée. Par ailleurs il faut rappeler que depuis 2016, le programme d’exemption de visa ne s’applique pas à une personne s’étant déjà rendu en Iran, Iraq, Soudan, Libye, Yémen ou Syrie à compter du 1er mars 2011. Certains corps tels les diplomates, les militaires, les journalistes, les travailleurs humanitaires ou les hommes d’affaires légitimes en provenance de ces pays peuvent faire l’objet d’une dispensation de l’obligation de visa par le Secrétaire d’Etat à la sécurité intérieure.
 
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment