L’ancien candidat du MRC, Maurice Kamto, publie un communiqué sur le retrait de la CAN au Cameroun

vendredi, 07 décembre 2018 14:25 Mfoungo

 

Le chef du MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun), Maurice Kamto, et ancien candidat à l’élection présidentielle 2018, a réagi au retrait de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun, qui devait avoir lieu l’année prochaine.

 

Dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, le leader du parti ainsi que la coalition qui le suit, expriment leur consternation face à ce camouflet.

 

Il y est rappelé que l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun faisait partie des engagements du Président-candidat Paul Biya, et Kamto profite donc de cette décision de la Confédération Africaine de Football (CAF) afin de taper une fois de plus sur le gouvernement actuel. Il indique “Suite aux missions régulièrement mandatées par la Confédération Africaine de Football (CAF) au Cameroun durant les 18 derniers mois, via son comité exécutif, la plus haute instance du football africain a retiré au Cameroun, le 30 novembre, l'organisation de la CAN masculine 2019.” et accuse le président Biya “Les Camerounais viennent d'être frappés à nouveau au plus profond d'eux-mêmes par les errements et l'incompétence d'un homme, le Président sortant, Paul BIYA, la force de l'expérience dans l'inexpérience et l'inefficacité.”

 

Alors que M. Kamto poursuit une campagne afin de soutenir qu’il est le véritable vainqueur du scrutin du mois d’octobre, il affirme ainsi que cet évènement serait une preuve de plus de l’illégitimité du Président Biya en tant que chef de l’État du Cameroun. Il indique ainsi, dans la suite de sa campagne, “Saisissant la portée de notre message et afin de sortir de cette situation qui est devenue une hypothèque nationale sur l’amélioration de leurs conditions de vie, la paix et la sécurité du pays, les électeurs Camerounais ont majoritairement porté leur choix sur M. Maurice KAMTO, comme le leader susceptible d’apporter des réponses à leurs problèmes. C’est pourquoi ils l’ont élu Président en dehors de toutes fraudes électorales.”

 

Le collectif, dont Kamto est à la tête, exige ainsi qu’une enquête soit lancée afin de déterminer les responsabilités dans ce fiasco, en pointant du doigt toutes les personnes ayant gravité autour du projet d’organisation de la CAN.

 

Dans la suite de son communiqué, Maurice Kamto dénonce également le décret créant le Comité National de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Il estime ainsi que le Président Biya n’a pas créé les conditions nécessaires et préalables au dialogue.

 Peter T.

 

Leave a comment