Le Barreau du Cameroun salue la libération de Me Michelle Ndocki

mardi, 08 octobre 2019 09:48 Liliane N.

Me Charles Tchakounte Patie le président de l’ordre des avocats du Cameroun souligne que le Barreau a toujours apporté son soutien à Me Michèle Ndocki.

 

C’est à l’avocate que le Barreau a toujours apporté son soutien et non à la militante du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc). Me Charles Tchakounte Patie a tenu à faire cette précision alors qu’il réagissait après la sortie de prison de Me Michèle Ndocki. « Le Barreau du Cameroun suit depuis les premiers jours de l’arrestation de Me Ndocki l’évolution de sa situation. Je me réjouis aujourd’hui de l’arrêt des poursuites qui s’inscrit me semble-t-il dans la mouvance du grand dialogue national qui vise l’apaisement de la situation sociopolitique au Cameroun. Le bâtonnier ne peut que se réjouir de la libération de Me Ndocki et au-delà d’autres personnes. Il s’agit en définitive d’une question de justice », a-t-il déclaré face à la presse.

Il convient de rappeler qu’en date du 28 février 2019, le Barreau avait produit une note d’information dans laquelle, il dénonçait le traitement qui avait été réservé à Me Michèle Ndocki. Cette dernière avait été appréhendée le 26 février 2019. Dans ladite note, le Barreau demandait par ailleurs que celle-ci soit remise en liberté. «Le Barreau du Cameroun relève que les images de l’arrestation de Me Ndocki Michèle portent atteinte à sa dignité en tant qu’être humain, Avocat et femme, et ce à quelques jours de la célébration de la Journée internationale de la femme. Préoccupé par la détention d’un de ses membres, le Barreau du Cameroun suit attentivement les développements de la situation et demande la libération de Me Michèle Ndocki », avait écrit Me Charles Tchakounte Patie.

Pour assister son membre, le Barreau avait alors décidé de mettre à la disposition de Me Michelle Ndocki, les avocats Me Andegue Onana Désiré, Me Mang Mayi Gervais et Me Ashu Egbe. Dans sa note d’information, le président de l’Ordre des avocats du Cameroun soulignait que cette action s’inscrivait dans sa mission de protection de ses pairs.

Me Michèle Ndocki a été remise en liberté avec d’autres leaders du Mrc, ceci suite à un arrêt de poursuites décidé par le Président de la République.

 

Liliane N. 

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.