Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2817873
Confirmed
6524369
Deaths
386289
CAMEROUN
Recovered
3705
Confirmed
6789
Deaths
203

Exécutions sommaires des femmes à l'Extrême-Nord : Le procès des 7 militaires mis en cause renvoyé au 18 novembre 2019

mercredi, 06 novembre 2019 11:24 Liliane N.

Ils étaient pour la deuxième fois au Tribunal militaire de Yaoundé.

 

Le 04 novembre 2019, le capitaine Etienne Fabassou, le sergent Cyriaque Bityala, les caporaux Didier Jeannot Godwe Mana et Jonathan Manasse Djakobei, les soldats de première classe Jean Baptiste Tchanga Chiengang, Barnabas Donssou Gorvo et Ghislain Landry Ntieche Fewou mis en cause dans l’affaire d’exécutions de deux femmes et leurs enfants à l’Extrême-Nord ont été conduits au Tribunal militaire de Yaoundé.

Ils prenaient ainsi part à la deuxième audience de ladite affaire. Cependant le procès a été ajourné au 18 novembre prochain. La raison étant que les avocats des accusés ont introduit une demande de débats qui doivent se faire à huis clos.

Cette demande a été introduite depuis la première audience qui a eu lieu le 21 octobre 2019. Lors de cette séance, les sept militaires mis en cause ont plaidé non coupables des faits qui leur sont reprochés. Les chefs d’accusation retenus contre eux sont «coaction d’assassinat, violation de consignes, complicité des faits ».

Lire aussi : Tribunal militaire : Sept militaires accusés de meurtre des femmes et enfants à l'Extrême-Nord plaident non coupable

A titre de rappel, c’est au mois de juillet 2018, que les internautes ont découvert une vidéo qui a marqué les esprits. Cette vidéo largement partagée, montrait des soldats qui tiraient à bout portant sur deux femmes et leurs enfants. C’est donc au mois de juin 2019 que le Cameroun s’est résolu de poursuivre les militaires suscités. L’annonce a été faite par le Ministère de la Défense.

Le chargé de communication du Ministère de la Défense avait déclaré que « le Cameroun ne transige pas avec les écarts de comportements relativement au droit de la guerre, au droit humanitaire, et à la protection des personnes et leurs biens ».

Il faut noter qu’avant de décider de juger les mis en cause, le gouvernement avait indiqué que cette vidéo était un «fake news ». C’est après une démonstration de la chaîne BBC, que les autorités se sont rétractées. Et au mois d’août 2018, il annonce l’arrestation de sept militaires dans le cadre d’une enquête ouverte.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le mercredi, 03 juin 2020 08:40
Réhabilitation de la Sonara : Les premières évaluations du coût des travaux se situeraient autour de 250 milliards de FCFA

A l’occasion de la commémoration du premier anniversaire de l’incendie de la Société nationale de raffinage (Sonara), le ministre de…


Innocent D H Publié le mardi, 26 mai 2020 10:30
Service de la dette : 07 pays membres du G20 accordent au Cameroun la suspension de leurs créances

La décision a été publiée le 22 mai 2020. Les sept pays membres du club de Paris, un groupe de…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.