31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes

Affaire Paul Chouta : Voici ce que contient la vidéo sur Calixthe Beyala

mardi, 28 avril 2020 13:40 Stéphane NZESSEU

C’est une vidéo de 7 minutes 29 secondes. Une vidéo qui met en scène la célèbre écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyala. La littéraire est aux prises avec un monsieur qui semble sur la défensive tout au long de la vidéo en question. Une scène de discussion comme on en voit très souvent dans nos sous quartiers. Une vidéo qui n’aurait jamais dû tomber dans les réseaux sociaux, tellement ce qu’on y voit est dégradant. Une vidéo que plusieurs personnes ont diffusé sur les réseaux sociaux. 

 

Dès la première seconde, on voit la femme de lettre en tenue décontractée s’en prendre à un homme. Lui disant « essaye encore de me toucher, essaye encore de me toucher », et pour accompagner le geste à l’acte, la dame feint de lui projeter dessus l’objet qu’elle tient en main. Elle est visiblement très énervée. Elle fera plusieurs aller et retour en direction de son domicile. Et à chaque menace, le monsieur dira « n’essaye pas, est ce que je suis chez elle ? » S’adressant à la foule très nombreuse qui s’est amassée pour assister à la scène. Si l’on s’en tient aux jeunes enfants qu’on voit passer sacs à dos, en tenue scolaire et d’autres stationnés pour regarder la scène, on peut présumer que tout ceci se déroule de bonne heure le matin.

 

Des insultes publiques, des paroles dégradantes et autres élocutions de bas étages fusent de part et d’autres. En écoutant l’écrivaine, on a l’impression que le jeune homme serait un agresseur qui aurait tenté de s’en prendre à elle. Mais lorsqu’on écoute ce qui va se dire entre les deux tout au long de la vidéo, il est possible de croire que les deux tourtereaux se connaissent, mais alors « très bien ». On entendra d’ailleurs une voix féminine dire dans la vidéo l’expression « que l’amour est violent », un extrait d’une chanson du français Garou. Peut-être cette voix voulait signifier que les deux qui se disputent sont des amoureux qui étalent aux yeux du monde les failles de leur entente doucereuse.

Affaire Paul Chouta : Un an après son arrestation, le juge ouvre le dossier 

Il y a plusieurs autres choses qui sont dites tout au long de cette vidéo. De plus, nous rappelons que ce n’est pas Paul CHOUTA qui a pris ces images, et ce n’est pas le seul qui à publier ces images via les réseaux sociaux. De ce point de vue, on peut comprendre que ce serait juste à titre punitif, qu’on l’a interpellé lui, sans chercher à remonter la chaîne de diffusion de la vidéo en question, encore moins inquiéter toutes les personnes qui ont relayées ces images. Quand bien-même il serait tombé sous le coup de la loi, l’article 305 du code pénal est très clair, la sanction ne saurait excéder six mois d’emprisonnement. Lorsqu’une punition va au-delà de la loi, il est possible qu’on soit dans la non justice.

 

Stéphane NZESSEU

 

Leave a comment

Le candidat malheureux du Social Démocratic Front l’a fait savoir le Week end dernier, pendant que se tenaient les assises du comité…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031