Préparation au Grand dialogue national : Joseph Dion Ngute donne la parole aux députés

mardi, 17 septembre 2019 14:55 Otric N.

Joseph Dion Ngute a indiqué avoir besoin de l'appui et de l'expérience des membres de la représentation nationale au cours d'une rencontre hier matin avec Cavaye Yeguié Djibril.

 

Près d'une trentaine de minutes. C'est le temps de l'entretien hier matin entre le président de l'Assemblée nationale et le Premier ministre, chef du gouvernement. Engagé dans les consultations préalables à l'ouverture du Grand dialogue national annoncé pour la fin de ce mois par le président de la République, Joseph Dion Ngute a entamé la rencontre avec les représentants des certains institutions de l'Etat.

Pour cela, rapporte Cameroon Tribune, c'est le cabinet du Très honorable Cavaye Yeguié Djibril qui a abrité la rencontre entre les deux personnalités. « Le président de la République a convoqué un Grand dialogue national pour discuter des problèmes qui ont causé la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il était de mon devoir de m'approcher du président de l'Assemblée nationale », a indiqué Joseph Dion Ngute à l'issue de l'entretien.

Compte tenu de ce que l'Assemblée nationale est la 3e institution de notre pays, le Premier ministre, chef du gouvernement, qui aura la charge de la conduite des travaux de ce Grand dialogue national pense notamment que cette chambre du Parlement « a des choses à dire, des conseils à prodiguer. Elle peut avoir une vision de ce que ce dialogue devrait être ».

Par ailleurs, Joseph Dion Ngute a indiqué vouloir profiter de la riche expérience de son interlocuteur dans la conduite des débats. « Il a montré beaucoup de maestria dans ce domaine, et il est important de profiter de ses conseils » a conclu le Premier ministre, chef du gouvernement avant de regagner son cabinet à l'immeuble Etoile où il allait poursuivre les consultations avec certains représentants des grands corps de l'Etat, de certaines institutions nationales dans le cadre des préparatifs des travaux qui s’ouvrent à la fin du mois en cours, comme annoncé il y a une semaine par le président de la République dans son message à la Nation.

Le chef de l’État camerounais, Paul Biya a décliné, lundi, les grandes thématiques du Grand dialogue national, annoncé pour fin septembre et sensé mettre un terme à la crise sécessionniste anglophone.

Dans un tweet publié sur le site officiel de la présidence de la République, il précise que cette grande palabre s’articulera autour du bilinguisme, de la diversité culturelle et de la cohésion sociale, de la reconstruction et du développement des zones touchées par le conflit, du retour des réfugiés et des personnes déplacées, du système éducatif et judiciaire, mais aussi de la décentralisation et du développement local.

Ces précisions devraient mettre un terme aux spéculations, surenchères et exigences, émanant principalement de l’opposition et de la société civile qui demandent que le dialogue national soit inclusif et présidé par une personnalité neutre, qu’il élucide en priorité les racines profondes de la crise anglophone, que la forme de l’État soit inscrite dans l’ordre du jour en vue de l’adoption d’une nouvelle Constitution.

 

Otric N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.