Politique : Paul Biya convoque le corps électoral

lundi, 11 novembre 2019 12:27 Stéphane Nzesseu

Le Chef de l’Etat a rendu public ce dimanche 10 novembre 2019, l’arrêté de convocation du corps électoral pour les législatives et les municipales de février 2020.

 

Alors que les acteurs de la scène politique camerounaise se préparaient pour un troisième renvoi des échéances, le Chef de l’Etat a fait le choix d’engager la classe politique dans les élections locales. Une décision légale, mais dont la faisabilité et les conséquences sont un pari qui s’annonce très difficile.

La convocation de la session parlementaire du mois de novembre, avec les sujets annoncés à l’ordre du jour, a donné de croire que ce serait difficile de programmer une élection en bonne et due forme sans avoir mis en application les résolutions du dernier Grand Dialogue National. La vérité c’est que la plus grande inquiétude pour la bonne tenue des élections locales, ce sont les régions du nord Ouest et du Sud Ouest. La crise sécuritaire qui y perdure est un frein au déploiement des administrateurs des élections dans les différentes circonscriptions. La mise en place du régime particulier des régions du Nord ouest et du Sud ouest sera-t-elle effective d’ici février ?

D’après les dispositions du calendrier électoral le mandat des députés et des conseillers municipaux devrait s’achever le 29 février 2020. Or le délai prescrit par la loi est de 90 jours. De ce fait, le Chef de l’Etat ne pouvait aller au-delà du 10 novembre 2019. Le Chef de l’Etat a donc choisi de rester légaliste. Le calendrier électoral pour les législatives et municipales de 2020 prévoit, comme cela vient d’être fait, le 10 novembre 2019, il y a eu convocation du corps électoral. Le 26 novembre 2019 les candidats aux différentes élections procéderont au dépôt des déclarations de candidature. Le 11 décembre 2019 le conseil constitutionnel aura validé les candidatures et procédera à la publication des listes des éligibles. Le 25 janvier 2020, ouverture de la campagne électorale. Ce sera l’occasion pour les partis politiques de se mouvoir et présenter les figures des candidats qui briguent les fonctions locales.

Le 09 février 2020, comme indiqué par le décret de convocation du corps électoral, c’est le jour des élections des députés et des Maires. Dans la foulée, les 17 et 18 février 2020 on procédera au décompte officiel des votes. Le 29 février 2020, proclamation des résultats par le conseil constitutionnel. Et enfin, le 10 mars 2020, session de plein droit.

Les candidats sont déjà sur les startings blocs.

 

Stéphane Nzesseu

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.