Nécrologie : la dépouille de l'ancien Premier ministre Sadou Hayatou est arrivée à Yaoundé lundi

mardi, 13 août 2019 07:55 Otric N.

Selon une déclaration officielle du directeur du cabinet civil, le président Paul Biya, a ordonné que le programme final d'inhumation commence le 12 août, avec l'arrivée de son corps à l'aéroport de Yaoundé Nsimalen, via Air France.

 

Un programme officiel d'inhumation de l'ancien premier ministre Sadou Hayatou est prévu pour le lundi 12 août. Le fax, indique que le cadavre sera transporté le lundi même, à sa résidence de Yaoundé, avant une veillée nocturne. Le cadavre de l'ancien Premier ministre devrait partir pour son village natal de Garoua, dans la région Nord, où les derniers rites funéraires seront célébrés.

Le 4ème Premier ministre du Cameroun, sous la présidence de Paul Biya, est né le 15 février 1942, à Garoua. Il est décédé le 2 août, en Suisse, après une brève maladie. Fils d’une puissante famille ayant à sa tête l’ancien lamido de Garoua Amadou Hayatou (1952-2000), Sadou hayatou avait su se faire un prénom.

Il a été premier ministre du 26 avril 1991 au 09 avril 1992. Il a également été directeur national de la Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC). Il a obtenu une licence en économie à Toulouse, puis un diplôme de l'Institut des Hautes Etudes d'Outre-Mer. En 1967.

Après des études à l’université de Toulouse et à l’Institut des hautes études d’outre-mer à Paris, il réussira à gravir tous les échelons administratifs, de directeur adjoint du chargé des produits de base au ministère du Développement industriel, dès son retour au Cameroun en 1967, avant de se voir confier plusieurs portefeuilles ministériels pendant les années 1980.

Avant d'être Premier ministre, Sadou Hayatou a été ministre de l'Agriculture du 22 août 1983 au 24 août 1985, ministre de l'Aménagement du territoire du 24 août 1985 au 04 décembre 1987.

Lire aussi : Nécrologie : Sadou Hayatou est décédé à Genève 

Si, après l’épisode de la tentative de coup d’État perpétrée contre Paul Biya, en 1984, de nombreux ressortissants du grand-nord furent indexés comme étant les commanditaires présumés et expulsés de la haute administration, Sadou Hayatou, natif de Garoua, dans la région du Nord, s’en tirera au contraire renforcé dans ses fonctions. Il sera d’ailleurs nommé à des postes sensibles, dont celui du ministère des Finances, en 1987.

Il est ensuite devenu secrétaire général de la présidence de la République en 1990, avant d’être nommé Premier ministre en 1991. Signe de la pleine confiance que le nouveau président lui accorde alors, il sera de nouveau désigné pour mener les négociations entre le pouvoir et l’opposition, lors de la vague de protestation marquée par les opérations « ville morte » des années 1990. La tripartite qui en a découlé donnera naissance à la Constitution de 1996, toujours en vigueur à ce jour.

 

Otric N.

 

Leave a comment