31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Institutionnel
  • Manifestations publiques : « Toutes celles qui ne sont ni déclarées, ni autorisées ne peuvent se tenir jusqu’à nouvel ordre »

Manifestations publiques : « Toutes celles qui ne sont ni déclarées, ni autorisées ne peuvent se tenir jusqu’à nouvel ordre »

lundi, 14 septembre 2020 12:48 Mfoungo

Le ton a été donné en fin de semaine dernière par Naseri Paul Bea, Gouverneur de la Région du Centre qui, dans un arrêté régional a écrit ceci :

 

« Il est interdit à compter de la date de signature du présent Arrêté, toute réunion et manifestation publique non déclaré dans la Région du Centre, jusqu’à nouvel ordre…

Tout contrevenant aux dispositions du présent Arrêté sera exposé aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur notamment celles du 19 décembre 1990 relative au maintien de l’ordre – 19 Décembre 1990 portant régime des réunions et manifestations publiques …

Les Autorités Administratives et les Forces de maintien de l’Ordre, sont chargées chacun en ce qui le concerne de l’application stricte de cet Arrêté… ».

Ce sont les termes exacts repris par le Patron de la Région du Littoral, Ivaha Diboua Samuel Dieudonné qui a d’ailleurs reçu ce Dimanche, les responsables des conducteurs de motos afin d’attirer leur attention sur ce qu’ils risquent, au cas où ils répondraient à l’invitation de certains « leaders » politiques qui envisagent de prendre d’assaut les rues des différentes capitales Camerounaises afin de se faire installer au palais présidentiel.

Une mise en garde que de nombreux acteurs politiques trouvent indiquée, lorsqu’on sait qu’ils ont à maintes reprises été utilisés par les « vendeurs d’illusions » dans leur ambition insurrectionnelle.

Volonté permanente de passer outre l’autorité de l’Etat

Au-delà des partenariats qui se nouent, notamment avec Edith Kah Walla – président du Cpp reçu il y a quelques heures par Maurice Kamto, l’on a vu circuler sur les réseaux sociaux, une vidéo mettant en scène, Olivier Bibou Nissack et les femmes du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun.

Dans cet élément, le porte parole du président du Mrc indique à leurs militantes, la démarche à adopter le 22 Septembre prochain

Je tiens à vous rassurer de notre engagement. Le 22 Septembre, nous serons tous présents et, nous allons montrer l’exemple, avant de voir si d’autres personnes nous suivent. Nous avons toujours été présents et ne demandons à personne de faire ce que nous ne faisons pas…Si nous atteignons dix mille personnes, engagés à atteindre notre objectif, nous verrons comment ils vont ajouter des places à Kondengui pour tous nous enfermer… ».    

Une défiance permanente qui les pousse à se considérer comme des victimes

Une posture qu’ils adoptent même sur les réseaux sociaux ; accusant le Gouvernement Camerounais, leurs compatriotes qui ne partagent pas le même point de vue que le leur, de les haïr,  de les tyranniser, de les opprimer.   

Dans cette envolée, ils croient investis d’une quelconque mission et sont convaincus d’avoir été mandatés par on ne sait qui.

Une vérité s’impose aux membres du Gouvernement en charge de la préservation de la paix sur l’ensemble du triangle national

Un groupuscule d’individus habités par la soif du pouvoir ne peut prescrire sa loi dans un pays de droits. Les autorités ont l’impérieux devoir de tout mettre en œuvre afin de protéger les Camerounais, face à ces multiples agressions. Ils ont soif de participer à la construction de leur pays, parce qu’ils n’en n’ont pas d’autre. Parce que le Vert – Rouge – Jaune est leur fierté et parce qu’ils refusent que leur soit imposé un homme qui, issu d’une aire géographique donnée, pense que « c’est à leur tour de prendre le pouvoir ».

Douala : 08 conducteurs de mototaxis kidnappés par des personnes non identifiées  

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

Dans un communiqué qui lui est attribué et repris sur les réseaux sociaux, le fils ainé du Chef de l’Etat Cameroun aurait…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031