Exclusion du Cameroun de l’AGOA : Paul Atanga Nji répond à Donald Trump 

lundi, 04 novembre 2019 11:22 Innocent D H

Les États-Unis d’Amérique ont fait signifier leur décision d’exclure le Cameroun de l’AGOA (Africa growth opportunities act), c’était le jeudi 31 octobre dernier. En effet, il s’agit d’une loi sur la croissance et les opportunités de développement en Afrique, rendue applicable depuis 2000 sous l’administration Bill Clinton. 

 

La décision prise par Donald Trump aurait pour effet, la privation du Cameroun de certains avantages commerciaux. Il faut néanmoins relever à toute fins utiles qu’elle n’est pas totalement actée car le dossier devra suivre une certaine procédure, selon des experts.

Pour les autorités américaines, cette exclusion devrait entrer en vigueur en janvier 2020. Ces autorités justifient la décision par la conséquence de l’implication du Cameroun « dans les violations flagrantes des droits de l’homme reconnues internationalement », en référence aux actes qualifiés de barbares décelés dans les régions anglophones du Cameroun, victimes de conflits sécessionnistes.

Lire aussi : Suspension de l'Agoa : Interview avec Peter Henry Barlerin, Ambassadeur des Etats Unis au Cameroun

Le Ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji, face à la presse s’est exprimé sur cette question. C’était en marge d’une réunion de sécurité qui a eu lieu le 1er novembre dernier, à Buea dans la Région du Sud-Ouest. Selon le membre du Gouvernement, les États-Unis se trompent de pays en affirmant de tels propos. Paul Atanga Nji déclare : « Peut-être cette décision ne concerne pas le Cameroun …Vous avez constaté vous-même que dans les Régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, les éléments de nos forces de défense et de sécurité, distribuent l’aide humanitaire ; vous les avez vus en train de sauver des vies humaines ; vous les avez vus en train de transporter les camerounais qui ont été sauvagement assassinés par des terroristes ; vous avez vu les forces de défense et de sécurité, dispenser des cours dans les écoles, offrir des tables bancs. Le monde entier a vu. Nos forces de défense et de sécurité sont professionnelles ». 

La situation réelle des responsabilités selon le Ministre

Le ministre Atanga Nji n’est pas passé par quatre chemins pour situer les responsabilités d’actes barbares dans la zone anglophone du Cameroun. Il a précisé : « dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les forces de défense et de sécurité accompagnent au quotidien les populations en leur accordant l’aide nécessaire et en protégeant les populations contre les atrocités et les actes barbares des sécessionnistes. Donc, je crois que, si on devait condamner, il faut plutôt condamner les sécessionnistes qui décapitent les populations dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

 

Innocent D H

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le jeudi, 07 novembre 2019 14:56
Afrique subsaharienne francophone : Sept Camerounais figurent dans le top 20 des milliardaires en 2019

Le duo des plus riches d’Afrique francophone pour cette année est camerounais comme c’est d’ailleurs le cas depuis quelques années.…


Danielle Ngono Efondo Publié le jeudi, 07 novembre 2019 14:37
Cameroun : Emprunt de 12,6 milliards de FCFA auprès de la Deutsche Bank d’Espagne pour aménager le lac municipal de Yaoundé

Le 04 novembre 2019, le président de la République, Paul Biya a signé deux actes autorisant le ministre de l’Economie,…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.