Elections municipales et législatives : Elecam prendra des mesures spéciales pour les régions anglophones

jeudi, 14 novembre 2019 11:04 Liliane N.

Le Dr Erik Essoussè, en sa qualité de Directeur général des Elections indique que les mesures spéciales qui seront prises concernent la sécurité.

 

Approché par le quotidien gouvernemental Cameroon tribune, le Dr Erik Essoussè a parlé du travail fait par sa structure pour l’organisation des élections municipales et législatives 2020. Le corps électoral ayant déjà été convoqué. Et lesdites élections fixées pour le 9 février de l’année prochaine. La problématique de la participation des populations du Nord-Ouest et du Sud-Ouest à ces élections, le Directeur général (Dg) d’Elections cameroon (Elecam) au cours de cette interview a parlé des mesures spéciales pour ces régions anglophones, comme cela a été fait lors de la Présidentielle de 2018.

« Les mesures particulières concernent la sécurité. Il faut justement tout faire pour que la sérénité règne dans les différentes circonscriptions de ces régions. Nos agents sont prêts à se déployer dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, à condition que leur sécurité soit assurée. Les électeurs aussi n'attendent que cette garantie pour se mobiliser le jour du scrutin. L'année dernière, lors de la présidentielle, nous avons par exemple pris des mesures pour que ceux des électeurs qui s'étaient déplacés du fait de la crise, aient la possibilité d'être transférés dans les bureaux de vote où ils se trouvaient. Cela a permis que les personnes déplacées puissent voter aisément. Ces aménagements sont prévus par la loi et nous tenons à respecter celle-ci à chaque fois qu'il faudra trouver des allègements pour nos populations en difficultés », a déclaré le Dg d’Elecam.

Par rapport aux échéances électorales dont la date du déroulement est déjà connue, le Dr Erik Essoussè fait savoir que de façon générale, Elecam est déjà prêt. « Notre mission au quotidien est d'être prêt pour l'organisation des consultations électorales et référendaires. Notre institution a été créée pour ce travail. C'est l'objet de notre sacrifice quotidien. Nous sommes donc prêts et nous allons travailler dans le cadre du délai de trois mois prévus par la loi, pour mieux huiler notre machine et être à là hauteur de toutes les attentes placées en nous, le 9 février 2020 », déclare-t-il.

Lire aussi : Le Ministre Atanga Nji rassure sur la participation de la région du Nord-Ouest aux prochaines élections

Elecam dans les prochains jours procèdera à la publication du fichier électoral actuellement en cours de toilettage. L’organe en charge de l’organisation des élections au Cameroun prévoit rendre public les listes définitives de candidats, au mois de décembre 2019. « Nous devons aussi travailler pour publier la liste des bureaux de vote, compléter le matériel électoral, c'est-à-dire les papiers, les encreurs, l'encre indélébile, les lampes, les calculatrices, bref le kit nécessaire pour la bonne tenue d'un bureau de vote », ajoute le Dr Eric Essoussè.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le vendredi, 06 décembre 2019 14:32
Portrait : Langllo Flekem, un jeune producteur et vendeur de pastèques qui se frotte les mains à Garoua

Ce jeune homme a fait de la production, et de la commercialisation des pastèques son dada. En cette période marquée…


N.R.M Publié le mercredi, 04 décembre 2019 13:43
Budget Cameroun 2020 : L'analyse et les propositions de l'Economiste Dieudonné Essomba

Selon lui, le « problème du Cameroun est pourtant simple » et, il suffira de mettre en place, quelques réformes…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.