Cameroun - Assemblée nationale : Le réseau des parlementaires pour la promotion du Genre relance ses activités

mardi, 06 avril 2021 09:22 Nicole Ricci Minyem

Le Bureau Exécutif du réseau des parlementaires pour la promotion du Genre est constitué de 21 membres élus ce lundi au terme des travaux de l’assemblée générale élective organisés au Palais des Congrès de Yaoundé ; ils étaient présidés par le Secrétaire Général de la Chambre Basse du Parlement Camerounais, Gaston Komba.

 

Le Bureau Exécutif du réseau des parlementaires pour la promotion du Genre s'est réuni ce 05 avril afin de relancer leurs activités stoppées par la pandémie à coronavirus en 2020. Au cours des assises le Bureau exécutif a été renouvelé. L’honorable Ghimbop Joséphine épouse Simo Ndiffo a été élue présidente, secondée par l’honorable Njala lawson Tabot comme première vice-présidente, Sen Aïcha Pierrette Hayatou, deuxième vice présidente et l’honorable Mbouangouere Ramatou épouse Mongwat, la secrétaire générale.

« On va travailler pour voir comment les parlementaires feront des plaidoyers auprès des gouvernants pour que la femme ne soit plus marginalisée… », propos rapportés par nos confrères de Cameroon Tribune.

C’est dans les mêmes colonnes que la député du Rdpc ajoute qu’ « Un objectif qui sera par la suite étendu à tous les autres membres du Parlement à travers des journées d’informations, des formations et des séminaires…

Le but est d’aboutir à une meilleure compréhension par les uns et les autres de l’approche Genre et de ses implications. Dans ce sens, nous voulons qu’on prenne en compte l’aspect Genre même au niveau du vote du Budget. Nous allons essayer de mettre sur pied une Commission permanente chargée d’assurer la veille sur cette question », précise l'honorable Joséphine Ghimbop.

Des objectifs qui peinent à prendre corps car, le Réseau des Parlementaires pour la promotion du Genre, créé le 18 Juin 2010 visait entre autres :

D’accompagner le Gouvernement dans la mise en place effective des politiques publiques visant à assurer la Promotion du Genre ;

De veiller à la prise en compte du Genre dans les projets et les propositions de Lois, les Budgets et les Projets Etatiques ;

De veiller à son appropriation par l’ensemble de la société, notamment : les Elus, la Société Civile, les Leaders Locaux ; les Leaders d’opinion dans les différentes circonscriptions électorales ;

De promouvoir le Genre par le dialogue social ;

De sensibiliser les décideurs sur la nécessité de la prise en compte du Genre et de son application aux fonctions électives et nominatives ;

De susciter la création d’une Commission Permanente chargée du Genre à l’Assemblée Nationale.

Pourtant, l’on ne peut affirmer avec autorité qu’il y a eu des changements majeurs, au sein même des deux Chambres du Parlement Camerounais. Sur 180 Députés, il n y a que 61 Femmes ; Idem au niveau du Senat. On compte 22 femmes parmi les 70 sénateurs élus. Le décret présidentiel du 13 avril 2018 a porté ce nombre à 26 avec la nomination de 4 femmes parmi les 30 sénateurs désignés par le Chef de l'Etat.

« Raison d’être »

Selon les statuts et règlement intérieur de cette association, le Réseau des Parlementaires pour la Promotion du Genre regroupe les Hommes et Femmes intéressés par la question du Genre ainsi que sa promotion institutionnelle et sociale.

Ce réseau vise à assurer la participation effective des parlementaires ainsi que leur contribution à la prise en compte du Genre dans les politiques publiques et le suivi de leur effectivité. Le chemin à parcourir semble encore bien long.

Importance  d’un tel Réseau

Alors que les débats peinent à se calmer par rapport aux ratios accordés aux Femmes dans les sphères de la prise de décision, pour ne prendre que cet exemple, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’apport réel d’un tel organe surtout dans les Chambres Basse et Haute du Parlement Camerounais.

Etant donné que de ce côté également, sur 180 Députés, il n y’a que 61 Femmes ; Idem au niveau du Senat. On compte 22 femmes parmi les 70 sénateurs élus. Le décret présidentiel du 13 avril 2018 a porté ce nombre à 26 avec la nomination de 4 femmes parmi les 30 sénateurs désignés par le Chef de l'Etat.

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 13 avril 2021 08:43
Extension infrastructurelle : la Beac va construire une nouvelle agence à Limbé

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) poursuit la mise en œuvre du programme d’extension et de renouvellement de…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 08 avril 2021 06:26
Initiative pour la Transparence dans les industries Extractives (Itie) : Une menace de radiation pèse sur le Cameroun

Le Cameroun est désormais mis au ban des pays qui mettent en œuvre l’Initiative pour la Transparence dans les Industries…


Santé

Innocent D.H. Publié le mercredi, 31 mars 2021 09:58
Techniques de diagnostic de la Covid-19 : Le LANAVET renforce les capacités de son personnel

C’est dans le cadre d’un atelier organisé avec le concours du Centre pasteur du Cameroun et de l’Organisation des Nations…


N.R.M Publié le jeudi, 25 mars 2021 14:25
Soins essentiels dans une crise persistante : Les régions septentrionales du Cameroun bénéficient de l’expertise de Médecins sans Frontières

L’organisation humanitaire médicale internationale et indépendante y a pris ses quartiers depuis un peu plus de cinq ans maintenant et,…


Videos