31/07
Cameroon: Tenor spends first night at New Bell prison
30/07
Bacc 2021 results: Restive South West region tops classification chart with 83.73%
30/07
Tokyo 2020 Olympics: Four times Africa champion, Hortence Mballa Atangana crashes out
30/07
Manifestation publique: une marche de soutien au président de la République interdite à Douala
30/07
Le ministre du Commerce dévoile les vrais prix du ciment Cimencam dans les villes de…
30/07
Diaspora: une camerounaise d’origine nommée sénatrice au Canada
30/07
IMF approves new triennial support to Cameroon worth FCFA 375B
30/07
Three Cameroonians napped after stealing FCFA 15M from Gabonese boss
29/07
Destruction des régions du Nord et Sud Ouest : le rapport d’Amnesty International qui accable…
29/07
Cameroon vows to wage ceaseless campaign against Boko Haram following countless attacks
29/07
Tragédie: une famille camerounaise décède dans un incendie en RCA
29/07
Vaccin anti – Covid : Déjà quatre milliards de doses injectées dans le monde
29/07
Douala : Célestine Ketcha Courtès et ses pairs apportent leur soutien au Chef de l’Etat…
29/07
Calixthe Beyala: «ces influenceuses qui risquent amener nos jeunes vers les dérives»
29/07
Un réseau de faux agents de la présidence de la République démantelé
29/07
Crise anglophone: plus de 4,200 personnes ont fui Nwa dans le Nord-Ouest en l’espace de…
29/07
En France, un lieutenant camerounais sort major de l'école de guerre de Saint Cyr
29/07
Le camerounais Basile Njei dans la liste très convoitée des médecins les plus honorés aux…
29/07
Adamawa: Four including three-year-old perish in road accident
29/07
Extrême Nord : boko haram fait de nouvelles victimes
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • Politique
  • Institutionnel
  • Assemblée Nationale : Cavaye Yeguié Djibril crée un réseau parlementaire dédié à la diaspora

Assemblée Nationale : Cavaye Yeguié Djibril crée un réseau parlementaire dédié à la diaspora

lundi, 04 mai 2020 09:11 Nicole Ricci Minyem

« Diaspora-Coopération Décentralisée et Transfrontalière (REP-COD) » est, selon les termes mentionnés dans l’arrêté de création signé il y a quelques jours d’un cadre permanent d’échanges entre les camerounais de l’étranger et les parlementaires.

 

Ses missions

Le REP-COD a pour objectif principal de servir de cadre permanent d’échanges et de médiation entre les compatriotes de la diaspora et les parlementaires afin qu’ils puissent participer de manière plus active au développement et au rayonnement du Cameroun, peut –on lire dans l’article 2 du texte de création.

C’est l’honorable Henri Louis Ngantcha, en tant que président, qui va assurer le fonctionnement et la coordination des activités dudit réseau, avec d’autres députés de la Nation.

 

Des barrières leurs ont été imposées pendant longtemps

Une aubaine pour les Camerounais de la diaspora qui ont multiplié, au cours de ces dernières années, des actions qui visent à contribuer au rayonnement de leur pays. Eux qui malheureusement, se sont heurtés à de multiples barrières à l’instar de la corruption, de l’exigence de l’achat des consciences et autres maux décriés mais dans lesquels se complaît une certaine administration dont l’objectif premier est de s’en mettre pleins les poches, au détriment des Camerounais.

Face à toutes ces tares, ils se sont trouvés contraints d’abandonner toute ambition d’implémenter un quelconque projet au 237, après avoir été confronté aux appétits malsains et débordants des adeptes de la corruption mentale, morale et financière.       

Il faut également rappeler que la création au sein de la Chambre basse du parlement d’un réseau parlementaire dédié à la diaspora intervient alors que les camerounais de l’extérieur réclament la double et même la multiple nationalité. Une demande réitérée à l’occasion du Grand Dialogue National qui s’est tenu à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019.

Mais pour l’instant, le gouvernement camerounais n’a pas réagi favorablement. C’est la loi portant sur le Code de la nationalité camerounaise, adoptée 11 juin 1968, qui reste en vigueur. En son article 31, le texte dispose que la nationalité camerounaise se perd entre autres par: «Le Camerounais majeur qui acquiert ou conserve volontairement une nationalité étrangère».

 

Donner une autre image des députés de la Nation

Grâce au réseau « Diaspora-Coopération Décentralisée et Transfrontalière », peut être que cette barrière sera brisée par ces parlementaires au niveau de l’Assemblée Nationale afin que le Cameroun qui ambitionne d’atteindre son émergence à l’horizon 2035, laisse à la postérité des réalisations concrètes qui pourront bénéficier à tous.

Que les députés de la dixième législature, au-delà d’être des « acclamateurs », impriment une marque indélébile au niveau de la Chambre Basse du parlement Camerounais pour que les populations qui leur ont accordé leur voix, bénéficient des retombées, des actions et autres entreprises qui seront mises en place par leurs compatriotes, membres de la diaspora.     

 

Nicole Ricci Minyem 

 

Leave a comment

C’est pour apporter des solutions face à cette problématique que se tiennent depuis le 21 Octobre dernier, dans les principales capitales du…

Agenda

«July 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031