Annulation des cérémonies de vœux : Les ministères et institutions publiques doivent suivre le pas de la présidence

mardi, 05 janvier 2021 20:54 Stéphane Nzesseu

Comme nous l’annoncions dans un précédent article, la présidence de la République a finalement joué la carte de la prudence. Il n’y aura pas de cérémonie de présentation de vœux comme les années précédentes. Mais il n’est pas exclu qu’on assiste à une adresse du Chef de l’Etat au Corps diplomatique ainsi qu’aux corps constitués nationaux.

 

Le spectre de la Covid 19 n’est pas encore dissipé. Les autorités du Cameroun, même s’ils ne mettent plus une grande rigueur dans les exigences de respect des mesures barrières au sein de la société, il n’en demeure pas moins qu’elles choisissent de réduire au mieux les facteurs de diffusions du virus et de multiplication de risques de maladies au sein de la population. C’est dans cet état d’esprit que les services de la Présidence ont fait savoir qu’il ne sera pas tenu cette année la traditionnelle cérémonie de présentation des vœux.

 

Les ministères et les autres institutions devront suivre le pas

 

Généralement, c’est le Président de la république qui donne le ton. Traditionnellement, une fois que le Chef de l’Etat a terminé avec les cérémonies au Palais de l’Unité, les autres institutions de la République prennent le relais. Le SENAT, puis l’Assemblée Nationale (même si on assiste suivent à une inversion d’ordre entre les deux chambres), ensuite le gouvernement avec le Premier Ministre et par la suite les autres ministres dans leurs départements ministériels.

Or, puisque le Président de la République et son épouse ne vont pas sacrifier à ce rituel cette année, il est fort évident que les autres administrations en fassent autant. Compte tenu de la récente décision des collaborateurs du Chef de l’Etat, on peut naturellement s’attendre à ce que les autres institutions suivent le pas.

 

D’un autre côté, c’est une importante économie que les administrations font à travers l’annulation de cette activité. Ce sont très souvent des marchés pour la sonorisation, la location de bâches et des couverts, puis la confection de buffets… Des montants qui se chiffrent à des millions de FCFA pratiquement pour chaque cérémonie dans un département ministériel. Des frais de bouches énormes que va certainement économiser le trésor public. On peut donc comprendre que cette décision d’annulation ne fasse pas les affaires de tout le monde. Et considérant ce postulat, il n’est pas interdit qu’on assiste quand même à des cérémonies improvisées dans certaines administrations, question de consommer ce budget, contenu les frais pour le fonctionnement.

 

Stéphane NZESSEU

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 23 novembre 2020 14:35
Cameroun-Plan triennal spécial jeunes : 1 325 projets financés à hauteur de 3,5 milliards de FCFA

Le Ministre de la Jeunesse (Minjec) a récemment achevé sa tournée nationale de remise des financements et de matériels aux…


Innocent D.H. Publié le dimanche, 22 novembre 2020 16:35
Sous-région Cemac : Les banques commerciales refusent 50 milliards de FCFA de la Beac

La frilosité des banques installées dans la sous-région vis-à-vis des injections hebdomadaires de la Banque des Etats de l’Afrique centrale…


Santé

Nicole Ricci Minyem Publié le vendredi, 20 novembre 2020 13:37
Lutte contre le Vih /Sida : Comment atteindre les objectifs 90 – 90 – 90 d’ici cinq ans

Le réseau Camerounais des associations des personnes vivant avec le Vih/Sida propose des pistes de solutions, parmi lesquelles l’amplification rapide…


Liliane N. Publié le vendredi, 20 novembre 2020 07:18
Alerte: Déjà 15 malades d’insuffisance rénale décédés faute de soins à Bertoua

Les malades d’insuffisance rénale continuent d’attendre l’action du Dr Malachie Manaouda, ministre de la Santé publique, qui a promis de…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.