Coopération Inter-Pays : Le Nigeria adoucit les conditions de visa pour les Africains

jeudi, 12 décembre 2019 16:08 N.R.M

Les détenteurs d’un passeport africain voyageant au Nigeria pourront effectuer leur formalité de visa à leur arrivée dès janvier 2020, afin de faciliter la libre circulation des personnes sur le continent, a annoncé le Président Muhammadu Buhari.

 

« Nous avons pris la décision stratégique de faire tomber les barrières qui entravent la libre circulation de nos populations sur le continent », a déclaré le chef de l’Etat nigérian lors du Forum d’Assouan pour la paix et le développement durables, qui s’est ouvert mercredi en Egypte.

« Les visas pourront désormais être délivrés à leur arrivée au Nigeria pour toutes les personnes titulaires d’un passeport d’un pays africain avec effet à partir de janvier 2020 », a-t-il dit dans un communiqué de la présidence.

« Nous devons en outre promouvoir le libre-échange à l’intérieur de l’Afrique et entre Africains, surtout maintenant que nous avons lancé l’accord de libre-échange africain », a déclaré le président Buhari, plaidant pour des investissements massifs dans les infrastructures de transport en Afrique.

Le Nigeria, première économie d’Afrique et premier marché du continent avec 190 millions d’habitants, a été l’un des derniers pays avec le Bénin, à adhérer début juillet à la zone de libre échange continentale (Zlec), lors d’un sommet de l’Union Africaine.

La Zlec doit à terme constituer un marché de 1,2 milliard de personnes et permettre de faire passer les échanges intra-africains de 15% à 60%, selon l’Union Africaine, et constituer un pas vers la paix et prospérité. 

Le marché devait être actif à partir de 2020. D'âpres négociations se poursuivent toutefois en coulisses sur sa mise en œuvre progressive.  Le Nigeria a pris des mesures allant à l’encontre de cet esprit d’ouverture en fermant fin août et “jusqu‘à nouvel ordre” ses frontières terrestres afin d’obliger les pays voisins – aux économies très dépendantes du commerce avec le géant anglophone – à endiguer la contrebande de produits comme l’essence et le riz.

 

Un plus dans le cadre des rapports commerciaux avec le Cameroun  

Il y a quelques années, les statistiques données par la Direction des affaires économiques (DAE) du ministère des Finances ont démontré que le Nigeria a été la destination de 3,5% des exportations formelles du Cameroun, loin derrière la Chine, qui a accueilli 15% des exportations du pays.

Dans le même temps, révèle le même rapport, le pays le plus peuplé d’Afrique est demeuré le plus grand fournisseur du Cameroun, puisqu’il a été la provenance de 22,6 et 17,8 % des importations du Cameroun. Bien loin devant la France (12,8 et 11,8%) et la Chine (10,8 et 10,4%).

Ces statistiques sont probablement plus importantes, compte tenu de ce que, révèlent diverses sources officielles dans les deux pays, le Nigeria et le Cameroun partagent une longue tradition commerciale de contrebande d’une ampleur certaine, du fait d’une frontière de 1400 Km très peu contrôlée, et par conséquent extrêmement poreuse.

 

N.R.M

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 20 janvier 2020 13:45
Dialogue Etat-Secteur privé : Le patronat sollicite un rapprochement avec le Chef de l’Etat

Dans une tribune qui a pour titre « Relever les défis des entreprises et de l’économie », parue dans un…


Innocent D H Publié le samedi, 18 janvier 2020 13:31
Sommation : La Beac demande aux banques de lui transmettre les données de leurs transactions

C’est une injonction de la Banque des Etats de l’Afrique centrale entre vigueur dès cette année 2020. Tous les établissements…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.