Acte de Pardon: Le Quai d’Orsay salue les décisions de libération prises par Paul BIYA

mercredi, 09 octobre 2019 12:04 Stéphane Nzesseu

Le ministère des affaires étrangères de la République française s’est exprimé ce lundi sur les décisions prises par le Chef de l’Etat camerounais. Les actes de Paul BIYA sont très bien accueillis par les français.

 

Dans sa communication de ce lundi, le porte parole du Quai d’Orsay s’est arrêté sur la série de décision du Président camerounais. Des décisions prises en fin de semaine dernière, ordonnant l’arrêt des poursuites devant le tribunal militaire des responsables et militants du MRC, après avoir décidé de l’arrêt des poursuites pour 333 prisonniers arrêtés dans le cadre des conflits qui se déroulent dans les régions du Nord Ouest et du Sud Ouest.


Tout d’abord, « la France se félicite de l'arrêt des poursuites contre 102 membres ou sympathisants du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) dont le président du Parti, Maurice Kamto, et de leur libération le 5 octobre. » Un acte d’apaisement politique notoire. Par cette libération, Paul BIYA installe un climat de dialogue plus serein entre les différents acteurs politiques camerounais.


Ensuite, « elle salue également la décision de libérer 333 personnes en lien avec la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, dans le cadre du dialogue national qui vient de se tenir à Yaoundé. La France salue l'engagement des autorités camerounaises à mettre en œuvre les conclusions de ce dialogue. » Une grande rencontre qui a permis aux partisans de la sécession de s’exprimer sans crainte.


Pour finir, « la France encourage les autorités et tous les responsables politiques à entretenir la dynamique actuelle dans l'esprit de dialogue et de concorde. » Une dynamique qui devrait demeurer permanente pour des besoins de cohésions sociales. Une volonté de dialoguer que le Chef de l’Etat tend à soutenir. Avec le défi de garder le Cameroun un et indivisible.

L’administration de la république française souhaite vivement que la paix revienne dans les régions en crise. En tant partenaire économique et participant au développement du Cameroun, la France a à de nombreux intérêts dans la stabilisation et la pacification des régions du Nord Ouest et du Sud Ouest. Plusieurs entreprises sont fermées. Les grandes plantations sont aux arrêts. Du coup les productions qui étaient pour l’essentiel exportées vers la France et l’Union Européenne sont détruites et l’économie de ces pays est tout aussi affectée.

 

Stéphane Nzesseu

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.