Climat socio-politique au Cameroun : l’Upc fait appel au respect des institutions

jeudi, 11 juillet 2019 10:52 Innocent D H

C’est le sens à donner au message transmis par Pierre Baleguel Nkot, le secrétaire général de ce parti politique, lors d’une tournée d’installation des structures de base à Eséka.

 

Le 06 juillet 2019, la caravane de l’Union des populations du Cameroun (Upc) a marqué d’une empreinte indélébile son étape d’Eséka, son fief, où repose Ruben Um Nyobe, ancien secrétaire général et figure emblématique de ce parti lui aussi historique. Le meeting tenu à la place des fêtes s’est déroulé sans fausses notes sous la présidence du Dr. Pierre Baleguel Nkot, loin des tensions enregistrées au cours des précédents meetings de l’Upc.

 

Dans son discours, le maire d’Eséka a félicité et remercié les autorités administratives du Nyong-et-Kéllé et celles de l’arrondissement d’Eséka, qui ne se sont pas laissés manipulés comme cela a été le cas à Edéa lorsque le préfet du département de la Sanaga-Maritime a poussé l’adjoint au sous-préfet de l’arrondissement d’Edéa à signer un document controversé. Le maire d’Eséka a aussi assuré son soutien sans faille au SG de l’Upc aux prochaines échéances électorales. «Sans confusion», a-t-il insisté.

 

Le meeting s’est poursuivi avec l’installation de la section Upc d’Eséka, de la section Udefec d’Eséka, l’organe des femmes de l’UPC, la mise en place de la section Jdc d’Eséka, l’organe des jeunes de l’Upc. Le secrétaire général, Pierre Baleguel Nkot a réitéré le message adressé aux militants et sympathisants de Bafoussam une semaine auparavant. Un message d'« unité, de vigilance et de respect de la légalité ». 

 

Par la suite, il a remercié les autorités administratives d’Eséka, pour leur posture légaliste et républicaine. Aux militants et sympathisants du parti,  il a requis le respect de la légalité et de la légitimité, puis le respect des statuts et règlement intérieur de l’Upc qui prescrivent l’élection d’un Sg de l’Upc au cours d’un congrès.

 

La paix, un idéal à promouvoir 

« Le gouvernement de la République doit faire en sorte que les lois, nos lois protègent les citoyens au lieu que celles-ci divisent les Camerounais avec l’immixtion  de l’Etat dans le fonctionnement interne des associations politiques », prescrit Pierre Baleguel Nkot.

 

Le Sg a réaffirmé l’attachement de l'UPC aux idéaux de «paix, d’unité et de vivre-ensemble». Il faisait allusion à l’assaut donné le 25 juin dernier à l’hôtel intercontinental de Genève en Suisse, par des membres de la Brigade anti-sardinards (Bas), aux fins d’expulser le président de la République. 

 

Innocent D H

 

Leave a comment