Aide humanitaire d'urgence : Le gouvernement facilite le travail des organismes d'aide

jeudi, 06 juin 2019 08:00 Otric N.

Le centre commandé à Bamenda le 03 juin 2019 par le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, a pour mission d'assurer la traçabilité de l'acheminement de l'aide.

 

Afin de promouvoir une plus grande responsabilisation dans la distribution de l'aide humanitaire dans le pays, le Premier ministre, chef du gouvernement, a créé le 22 novembre 2018 le Centre pour la coordination de l'aide humanitaire d'urgence dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Le bureau de terrain nord-ouest du centre et les responsables ont été commissionnés le 03 juin 2019 à Bamenda par le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji.

 

Le bureau est situé dans les anciens locaux du bureau du gouverneur du Nord-Ouest à Upstation. Il s'agit d'une structure de deux pièces comprenant un bureau et une salle de conférence équipés d'ordinateurs et d'un tout nouveau pick-up. Ses activités seront coordonnées par le secrétaire général du bureau du gouverneur du Nord-Ouest, Lanyuy Harry Ngwanyi, sous la supervision du gouverneur Adolphe Lele L'Afrique.

 

Selon l'édit du Premier ministre portant création du centre, celui-ci est placé au niveau national sous la tutelle du ministre chargé de l'Administration territoriale, le MINAT. Il existe une unité de coordination au MINAT et des bureaux régionaux à Bamenda et Buea dans la région Sud-Ouest. Le centre est chargé de coordonner toutes les activités liées à l'assistance aux victimes de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en particulier les personnes déplacées à l'intérieur du pays. Sont également inclus les blessés, les mutilés, les handicapés, les orphelins et les victimes de la destruction de biens, les communautés d'accueil et les réfugiés camerounais.

 

L'objectif est d'assurer la synergie des activités des différentes parties prenantes identifiées aux niveaux central et régional. De même, il est chargé d'organiser des réunions et de coordonner les activités des différents acteurs nationaux et internationaux impliqués dans la mise en œuvre du plan d'aide humanitaire. Elle assurera également le suivi et l'évaluation du plan d'aide humanitaire, ainsi que d'autres tâches qui lui seront confiées dans le cadre de ses compétences.

 

Au niveau des divisions et des subdivisions, les activités du centre seront coordonnées par des officiers supérieurs de division, des OEN et des officiers de division, respectivement. S'exprimant lors de la cérémonie de mise en service, le ministre Paul Atanga Nji a déclaré que le Centre pour la coordination de l'aide humanitaire d'urgence dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest est venu renforcer les activités du Plan d'aide humanitaire d'urgence, EHAP. Il a réaffirmé que le centre évaluera toute l'aide reçue et fournira des directives sur sa distribution au public.

 

Le ministre a insisté sur le fait que dorénavant, toutes les agences humanitaires doivent rencontrer le gouverneur à son arrivée, qui fournira des conseils et une couverture de sécurité pour la distribution de l'aide. Il a dit que c'était dans le but d'assurer la traçabilité et d'empêcher qu'une telle assistance ne tombe entre de mauvaises mains.

 

Selon Paul Atanga Nji, la création du centre et son fonctionnement sont conformes aux normes internationales. De même, tous les organismes de bienfaisance, en particulier les organismes locaux offrant une aide humanitaire, doivent s'enregistrer auprès du gouverneur. Il a félicité les organisations humanitaires pour l'assistance offerte jusqu'à présent aux victimes de la crise, ajoutant que le gouvernement leur a ainsi facilité la tâche pour continuer à soutenir ses activités.

 

Otric N.

 

Leave a comment