Remaniement ministériel: Pour Joshua Osih, c'est un non évènement

mardi, 08 janvier 2019 10:27 Liliane N.

Le Député du Social democratic front (Sdf) par ailleurs candidat malheureux de la Présidentielle 2018 pense que le gouvernement au Cameroun n’a pas de pouvoir.

Depuis le 4 janvier 2019, jour du remaniement ministériel, la scène est envahie par des réactions des hommes politiques qui ont chacun quelque chose à dire par rapport à la nouvelle équipe gouvernementale. Le Député Joshua Osih du Sdf n’a pas manqué lui aussi de faire une sortie relative à l’actualité de l’heure.

Dans les colonnes de notre confrère Mutations N°4767, Joshua Osih déclare «c’est un non-évènement. Le problème au Cameroun, c’est que le gouvernement n’a aucun pouvoir. Le Président de la République est dans son rôle de nommer qui il veut, mais cela ne change pas le quotidien des camerounais qui continuent de souffrir. Il n’y a pas eu un changement de gouvernement, puisqu’un gouvernement est collectif. C’est le gouvernement de Paul Biya, donc qu’il ait 2000 Ministres ou 01, ça ne m’intéresse pas. Ce qui m’importe, c’est que les camerounais aient de l’eau potable qui coule, de l’électricité de qualité sans interruption, des salaires décents, un travail décent, des soins de qualité; qu’on ait un minimum d’infrastructures. Ce qui n’est malheureusement pas le cas».

A titre de rappel, le Président de la République a procédé au remaniement de l’équipe gouvernementale. Ledit remaniement a débuté par le changement du Premier Ministre. Après neuf années passées à l’immeuble rose, Philemon Yang a cédé son siège à Joseph Dion Ngute. Dans ce changement, il y a des jeux de chaise comme celui fait entre Narcisse Mouelle Kombi et Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt. L’un est allé au Ministère des Arts et de la culture et l’autre a été envoyé au Ministère des Sports et de l’Education physique.

Approché aussi par Mutations, l’homme politique, Me Emmanuel Simh, vice-président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun a déclaré au sujet de ce remaniement, «le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc) n’a aucun commentaire à faire sur les nominations de Monsieur Biya. Comme auteur d’un hold-up électoral, il n’a en effet aucune légitimité à nos yeux. Ses actes n’engagent en conséquence que lui-même et ceux qui ont cautionné la forfaiture du 7 octobre dernier. Et la grande majorité des camerounais est aujourd’hui convaincue que Biya n’a aucune vision pour notre pays, puisqu’il a définitivement décidé de ne prendre aucune sanction contre ceux qui ont été à l’origine du retrait de la Can au Cameroun et des scandales sur les marchés y relatifs, les promouvant au contraire. Je me demande toujours quel péché mortel le peuple camerounais a commis pour que Dieu lui impose cette interminable pénitence qu’est Paul Biya».

Liliane N.

Leave a comment