Législatives et municipales 2019, Univers et le MRC déjà dans la bataille.

mardi, 08 janvier 2019 10:38 Mfoungo

 
Après l'élection présidentielle très mouvementée du 07 octobre 2018, les citoyens posent désormais un regard neuf sur la chose politique. Un intérêt décuplé par les scores surprenants des novistes à la course présidentielle qu'étaient Cabral Libii et Maurice Kamto. Des résultats qui ont fait rêver plus d'un, et font croire à plusieurs que le champ politique est accessible.
 
2019 sera très déterminant dans la consolidation des acquis politiques consécutifs à la dernière élection présidentielle de 2018. Les partis politiques qui se sont démarqués au terme de l'élection du 07 octobre dernier devront redoubler de stratégie pour profiter de l'embellie dont ils ont eu droit avec la présidentielle. Le MRC (Mouvement pour la Renaissance du Cameroun) de Maurice Kamto et le parti Univers de Cabral Libii ont déjà annoncés les couleurs.
 
Les échéances politiques de cette année commençante, sont connues. Il s'agit des élections municipales et des législatives. Les maires et les députés ont bénéficié d'un an de prolongation de leur mandat. Pour cause, du fait du calendrier électoral, les deux élections tombaient dans la même période que l'élection présidentielle. Et pour des raisons évidentes, il était préférable d'accorder la priorité à l'élection présidentielle. En effet, les techniques juridiques sont plus simples en matière de prorogation du mandat des députés et magistrats municipaux, comparé à la prorogation du mandat du Président de la République. Par ailleurs, la stabilité démocratique s'en trouve mieux servir.
 
Les élections qui interviendront autour du mois de septembre 2019 sont déjà très attendues. Les militants du parti Univers sont mobilisés et des candidatures sont en train de se constituer. Vu le niveau de mobilisation au cours de la campagne pour la dernière présidentielle, tout en notant que cette campagne a permis la création des comités de bases dans toutes les 10 régions du Cameroun, il va sans dire que le parti Univers est susceptible d'engranger de nombreux sièges dans les municipalités de l'arrière pays. Par ailleurs, l'élection présidentielle a permis de relever de nouvelles configurations en matière de bastion électoral. Le parti Univers, bien que puisant sa source dans l'Adamaoua, a eu un nombre fulgurant de votant dans les départements de la Haute Sanaga et de la Sanaga Maritime. Ce qui augure une assurance pour le parti de Cabral Libii d'avoir des représentants élus dans cette région. De ce point de vue, Univers pourra avoir des maires et des députés. Mais pour ça, il faut encore pouvoir battre campagne et convaincre.
 
De leur côté, le MRC est dans la même effervescence. Dans la commune de Yaoundé 4, des militants du parti ont débuté avec les activités de porte à porte pour présenter leur offre politique en vue de l'occupation de la Mairie que dirige jusqu'à cet instant Mme Amougou Noma. De même qu'à Yaoundé 4, dans plusieurs autres localités, les comités locaux d'animation de la campagne présidentielle se sont très rapidement convertis en comité local de préparation de la double confrontation législative et municipale. 
 
C'est dire que les uns et les autres n'ont pas laissé tomber la ferveur observée au cours de l'élection présidentielle dernière. Ils comptent bien profiter du travail abattu à cet époque sur le plan national pour mener des razzias dans les arrondissements du pays. Ils attendent simplement les périodes officielles pour la campagne. La bataille sera très rude.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment