Un Nigérian élu Président de la prochaine session de l’Assemblée générale des Nations Unies

jeudi, 06 juin 2019 08:25 Danielle Ngono Efondo

L’Assemblée générale des Nations Unies a élu mardi 04 juin par acclamation Tijjani Muhammad-Bande, du Nigéria, Président de la prochaine session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui débutera le 17 septembre 2019.

 

Selon les informations transmis par RFI, une douzaine de pays africains seulement ont présidé l’Assemblée générale de l’ONU, le premier ayant été le Ghana en 1964. Mais en septembre, le Nigeria accédera pour la deuxième fois à cette fonction, un honneur inédit pour le continent. Après Joseph Nanven Garba, qui avait dirigé la session de 1989-1990, c’est en effet Tijjani Muhammad-Bande qui a été élu mardi, par acclamation.

 

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a salué l’élection de M. Muhammad-Bande, dans un discours peu après cette élection. « En tant que Nigérian et Africain, vous avez une connaissance précieuse des défis du continent - tels que le Sahel et le bassin du Lac Tchad - et plus largement des défis auxquels notre monde est confronté dans les trois piliers de notre travail, la paix, le développement durable et les droits de l'homme », a souligné M. Guterres.

 

Il a noté que le mois de septembre sera chargé, avec le Sommet sur l’action climatique et le Sommet sur les objectifs de développement durable, ainsi que des réunions de haut niveau sur la couverture sanitaire universelle et le financement du développement durable. « Vous pouvez compter sur mon soutien alors que nous nous efforçons d'atteindre nos objectifs communs et de défendre des valeurs universelles », a indiqué Guterres.

 

Tijjani Muhammad-Bande s’est déclaré honoré par la confiance placée en lui à travers cette élection par acclamation. Il a souligné que la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ferait partie de ses priorités pendant l’année où présidera l’Assemblée générale. « Je m'engage à promouvoir les partenariats dont tous les acteurs ont besoin pour atteindre nos objectifs et, au bout du compte, faire en sorte que nous fassions de notre mieux pour assurer la paix et la prospérité, en particulier pour les plus vulnérables », a-t-il déclaré.

 

Il a par ailleurs rappelé que l’ONU célébrerait le 75ème anniversaire de sa création l'année prochaine. « Ceci représente une opportunité unique pour nous de réduire le déficit de confiance entre les nations, alors que nous partageons tous les mêmes aspirations et nous n'avons d'autre choix que de travailler ensemble », a-t-il souligné.

 

Notons que, Tijjani Muhammad-Bande est actuellement le Représentant permanent du Nigéria auprès des Nations Unies à New York. Il a été Vice-Président de l’Assemblée générale pendant la 71e session. Le futur Président de l'Assemblée générale a une longue carrière en tant que diplomate et universitaire en sciences politiques. Entre 2000 et 2004, il a été Directeur général du Centre africain de formation et de recherches administratives pour le développement (CAFRAD), à Tanger, au Maroc. Créé en 1964, le CAFRAD est le premier centre intergouvernemental du continent africain pour la réforme de la gouvernance. De 2010 à 2016, il a été Directeur général de l'Institut national des politiques et des études stratégiques du Nigéria.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment