26/11
Patrice Motsepe (président de la CAF): «nous allons avoir une merveilleuse Coupe d'Afrique des Nations…
26/11
Crise anglophone : Le PIB du Cameroun a perdu plus de 421 milliards FCFA en…
26/11
Cameroun : Les députés appellent à considérer les séparatistes comme des « terroristes »
26/11
Gestion des actifs de trois ex-sociétés d’État : Lazare Atou et Cie convoqués au Consupe…
26/11
Production des huiles végétales : Les raffineurs du Cameroun annoncent la poursuite de leurs activités…
26/11
Drame de Douala: L’autopsie a été pratiquées sur la dépouille de Nzimou Bertin
26/11
Drame de Ekondo Titi: Kamto Maurice appelle à la démission de Chief Joseph Dion Ngute
26/11
Attaque meurtrière à Ekondo Titi: Maurice Kamto réclame la démission du Premier ministre, des députés…
25/11
Football: le Cameroun et la CAF à couteaux tirés sur la délocalisation de la cérémonie…
25/11
Election à la Fecafoot: la candidature de Samuel Eto'o Fils validée
25/11
Une rencontre des Maurice Kamto, Patricia Ndam Njoya, Cabral Libii interdite à Yaoundé
25/11
Oranger dans le monde: Mettre fin dès maintenant à la violence à l’égard des femmes!
25/11
Echos du Parlement: Gabriel Dodo Ndoke explique le cadre normatif et Réglementaire aux Élus du…
25/11
Coronavirus : Le gouvernement veut élargir la 3e dose de vaccin à tous les adultes
25/11
“ Fédéralisme Communautaire”: Pour le Professeur Edouard Bokagne " Cabral Libii veut se donner un…
25/11
Echos de la Chambre Basse du Parlement: “Gouvernance de l'Organisation et de la Promotion du…
25/11
Infos du Parlement: Joseph Béti Assomo expose sur les missions et le fonctionnement du corps…
25/11
Reconstruction des Régions en crise: Voici les recommandations des députés
25/11
Littérature: Le Canon Lankeu, volume 2: galbes, figurines habillées et définitives déjà disponible
25/11
CAN 2021 : voici le ballon officiel de la compétition

Terrorisme : Abubacar Shekau tente de se suicider

jeudi, 20 mai 2021 15:44 Nicole Ricci Minyem

Après des combats avec des membres du groupe rival Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap), lui et plusieurs de ses hommes se sont retrouvés encerclés mercredi dans leur bastion, la forêt de Sambisa, selon ces sources.

 

« Pour éviter d'être capturé, Shekau s'est tiré une balle dans la poitrine, et la balle a traversé son épaule. Il a été grièvement blessé. Certains de ses combattants ont réussi à s'enfuir et l'ont emmené », a affirmé l'une de ces sources.

 

Une deuxième source de renseignement a affirmé à l'AFP qu'Abubacar Shekau avait été sévèrement blessé après avoir activé des explosifs dans la maison où il s'était réfugié avec ses hommes.

 

« Nous sommes en train d'enquêter », a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée nigériane Mohammed Yerima, qui n'a pas donné plus de précisions.

 

Plusieurs médias nigérians affirment que le terroriste est décédé, mais il est pour l'heure impossible de vérifier cette information de sources indépendantes.

 

Par le passé, le chef de boko haram avait été donné pour mort à plusieurs reprises par l'armée nigériane.

 

En rappel,

 

Le nord-est du Nigeria reste la proie d’une insurrection jihadiste qui dure depuis plus de dix ans. Ce conflit, qui a commencé avec les attaques de boko haram dès 2009, a fait plus de 40.000 morts et forcé 2 millions de personnes à fuir leur domicile.

 

Abubakar Shekau, aussi radical qu'insaisissable, a pris la tête du groupe en 2010, après la mort en prison de son fondateur Mohamed Yusuf.

 

En 2013 et 2014, son groupe a connu une expansion territoriale inquiétante, contrôlant une grande partie de l'Etat du Borno (nord-est).

 

Avancée de l'EI

 

En 2014, Abubakar Shekau a fait la une des journaux internationaux lorsque son groupe a enlevé près de 300 adolescentes dans un pensionnat à Chibok, provoquant une indignation mondiale.

 

Parallèlement, la violence s'est étendue au Niger, au Tchad et au Cameroun voisins. En 2015, une opération militaire conjointe des pays de la région a réussi à faire reculer le groupe.

 

En 2016, le groupe s'est scindé en deux, avec d'un côté la faction historique, dirigée par Abubakar Shekau, qui contrôle la région autour de la forêt de Sambisa, et de l'autre l'Iswap, reconnu par l'organisation Etat islamique (EI), dont le bastion se trouve autour du lac Tchad, entre le Tchad et le Niger, et dans la forêt d'Alagarno.

 

Les deux groupes jihadistes combattent toujours l'armée nigériane, et des affrontements ont également lieu entre eux sporadiquement. Ces dernières années, l'Iswap est monté en puissance, gagnant du territoire et lançant des attaques plus sophistiquées.

 

Le groupe de Shekau a, lui, plutôt semblé perdre du terrain. L'armée nigériane a récemment intensifié ses opérations contre le groupe et plusieurs de ses combattants ont fait défection.

 

Toutefois, le groupe a continué à lancer de sanglantes attaques: en novembre dernier, les jihadistes avaient égorgé 76 agriculteurs dans un champ en périphérie de Maiduguri, la capitale de l'Etat du Borno, épicentre de l'insurrection. Evincer boko haram de la forêt de Sambisa serait une avancée majeure pour l'Iswap dont le territoire se trouve plus à l'ouest et au nord.

 

« Si l'Iswap contrôle vraiment Sambisa, Alagarno et le lac (Tchad, ndlr), il peut agir sur toutes les routes qui mènent à Maiduguri », estime Vincent Foucher, chercheur pour le Centre français de la recherche scientifique (CNRS) et spécialiste de la région. « Clairement, ce ne serait pas une bonne nouvelle pour l'armée nigériane ni pour celles de la région ».

 

 

N.R.M

 

Leave a comment

Le sous-secrétaire d'Etat américain aux affaires africaines, Tibor Peter Nagy Jr, s'est déclaré satisfait d'une décision publique prise par son gouvernement de…

Agenda

«November 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930