27/10
Abel Elimbi Lobe sur le décès de l’écolière de Buea: «cette situation tragique a été…
27/10
Sortir de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et fonder un…
27/10
Les Unes des journaux du 27 octobre 2021
27/10
Prochaines échéances électorales: Maurice Kamto accuse le régime, le RPDC et Elecam de préparer des…
27/10
Digitalisation du paiement des impôts : Des contribuables déplorent l’absence de procédures en anglais
27/10
Gestion du patrimoine : La Beac veut construire un nouveau siège pour sa direction nationale…
27/10
Cameroun : La production du gaz devrait s'améliorer au 4ème trimestre
27/10
Santé publique : L’inauguration du Centre hospitalier régional d’Ebolowa annoncée pour novembre prochain
27/10
Paris 2024 : Menace terroriste, risque cyber... La France face au défi de la sécurité…
27/10
Soudan : Le Premier ministre ramené chez lui après avoir été détenu par l’armée
26/10
Partenariat: Les Chefs traditionnels de la Mefou et Afamba et la Commission Justice et Paix…
26/10
Santé: Le laboratoire de Paludologie se dote d’une Unité de recherche
26/10
Logbaba : l'hôpital de District encore plus compétitif
26/10
Insécurité à l'Ouest: le maire de Bafoussam 1er agressé dans son domicile
26/10
Coopération: Le ministre de la Santé Publique reçoit une délégation Turque
26/10
Capitaine de Vaisseau Cyrille Serge Atonfack Guemo: “Le courage n’est pas d’envahir autrui, c’est de…
26/10
Santé publique: La diplomatie agissante
26/10
Signature de l’accord-cadre de la CAN 2021: Abdouraman et ses compagnons de l’Assemblée générale de…
26/10
Affaire Tenor: le Tribunal prononce un nouveau renvoi
26/10
Les Unes des journaux du 26 octobre 2021
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International
  • Rio de Janeiro: L'effondrement de neuf maisons cause de nouvelles victimes

Rio de Janeiro: L'effondrement de neuf maisons cause de nouvelles victimes

dimanche, 11 novembre 2018 14:38 Mfoungo

Vendredi 9 novembre, une forte pluie s'est abattue dans la ville et, elle a causé cet énième sinistre. L'effondrement des maisons construites sur des sites interdits selon les autorités qui se sont déplacés sur le lieu de l'accident. On compte plus d'une centaine de morts même si le Chef pompier pense que le bilan peut être plus lourd.

Il estime qu' il est tombé plus de 45 centimètres d'eau et, les maisons construites sur les flancs des montagnes n'auraient pu soutenir cette puissance. Des pans entiers de collines se sont effondrés emportant ces constructions très loin mais la boue a aussi bloqué les routes et les autoroutes qui sont encore coupées. 
La priorité, selon les autorités il est important de tout mettre en oeuvre pou essayer de trouver les survivants sous l'enchevêtrement de béton et de ferrailles, des monceaux de fenêtres, de portes, de tables, de chaises et autres meubles que l'on trouve dans les domiciles. 
Les familles des victimes participent elles aussi aux recherches. Certains n'hésitent pas à prendre des risques parce qu'ils espèrent entendre un son, un soupir, un cri, voir un membre déborder de tout ce fatras. 

Elles pointent par ailleurs un doigt accusateur sur les autorités qui selon elles, ne prennent pas souvent les mesures qu'il faut pour que des catastrophes comme celles ci n'arrivent plus. "Elles attendent toujours que l'accident arrive avant de se déployer et de prendre quelques mesures d'urgences qui ne peuvent servir à long terme. Une fois de plus, nous allons enterrer nos morts, du moins si nous arrivons à les retrouver..."

Du côté des autorités, le gouverneur  estime que "les demeures ne disposaient même pas de conditions minimales pour être totalement habitables. Personne n'aurait jamais dû les occuper..."
Le chef des pompiers qui pense qu' il n ya aucun espoir de retrouver la moindre victime du moins pas en vie renchérit en disant qu" Aucune norme de sécurité n'était respectée. Ces maisons étaient dotées d'installation électrique non adéquate et, les montagnes d'ordures et les personnes qui s'y trouvaient semblaient se complaire dans leurs ordures. Ce qui rend nos recherches difficiles. S'il y'a des survivants, ils ont pu être entraînés au milieu de tout ce fatras..."
L'effondrement des maisons d'habitation, des immeubles, des routes et autres se produisent de manière quasi quotidienne dans les villes brésiliennes. Les autorités, même si elles sont accusées de laxisme, semblent prendre la mesure de ce qui se passe et promettent de prendre les mesures qui conviennent, pour limiter en limiter le nombre.

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment

De sources dignes de foi, l’ambassadeur des Etats-Unis au Cameroun, Peter Henry Barlerin a écrit le 10 juin dernier aux avocats de…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031