18/10
Roger Milla souhaite que le stade Japoma porte son nom
18/10
Les Unes des journaux du lundi 18 octobre 2021
18/10
Tournée d’inspection des infrastructures de la CAN : Le FDC questionne la pertinence de la…
17/10
CAN 2021: Samuel Eto’o, Patrick Mboma, El Hadji Diouf …des légendes du football africain ont…
17/10
Meurtre d’une écolière à Buea: le gendarme tué par la population mérite le pardon selon…
15/10
Drame de Buea: David Eboutou interpelle les récupérateurs “morbides”
15/10
Drame de Buea: “ Il faut respecter l'armée du Cameroun en toutes circonstances”.
15/10
Partenariat gagnant-gagnant : Une mission économique brésilienne séjournera au Cameroun du 25 au 30 octobre…
15/10
Entreprises : Samuel Njanga Kondo nouveau président du Syndustricam
15/10
Lutte contre l’insécurité alimentaire : La FAO et le Feicom mutualisent leurs forces
15/10
Drame de Buea : Maurice Kamto condamne ce qu’il considère comme « un assassinat »
14/10
Performances : 43 millions de FCFA collectés en septembre 2021 par le secteur des douanes…
14/10
FMI : Kristalina Georgieva maintenue au poste de Directrice générale
14/10
Covid-19 : Le Cameroun organise la troisième campagne d'intensification de la vaccination du 27 au…
14/10
Enseignement supérieur : Près de 600 titulaires de doctorat et de PhD seront recrutés en…
14/10
Décès de Cara Louise Ndialle: Le ministère de la Défense s’exprime
14/10
Taïwan : 46 morts dans l'un des incendies d'immeuble le plus meurtrier au monde
14/10
Comorbidités et antirétroviraux: Les personnes âgées et vivants avec le Vih sont désormais prises en…
14/10
Paix Mondiale: l’Afrique au centre des convoitises
14/10
Bâtiments et Travaux publics : Le travail reprend droit de cité au Matgénie
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International
  • RDC : Ne Muanda Nsemi, chef de la secte Bundu Dia Kongo est de retour

RDC : Ne Muanda Nsemi, chef de la secte Bundu Dia Kongo est de retour

mercredi, 08 mai 2019 09:04 Nicole Ricci Minyem

Zacharie Badiengila encore appelé Ne Mwanda Nsemi - a fait une surprenante apparition, en début de semaine,  lors d'une conférence de presse organisée par le CNSA.

 

Selon Jeune Afrique, après son évasion spectaculaire de la prison de Makala à Kinsahsa, il y a deux ans, le chef de la secte Bundu dia Kongo n'était pas réapparu. Le gouvernement a « instruit les forces de sécurité de procéder à son arrestation ».

 

Il est apparu aux côtés de Joseph Olengankoy, le président du Conseil national de suivi de l’accord du 31 décembre : « Je tiens ici à présenter devant l’opinion nationale et internationale l’honorable Ne Mwanda Nsemi donné pour mort par plusieurs personnes. Ne Muanda Nsemi n’a pas été tué, ni par l’ancien régime, ni par le régime actuel  », à déclaré le président du CNSA.

 

Prenant la parole à son tour, le chef du mouvement politique-religieux Bundu dia Kongo a affirmé que : « Je suis venu pour consolider la paix dans ce pays. Je suis venu pour travailler avec la gauche et la droite », a-t-il déclaré, assurant au passage, sa volonté de rassembler. Se présentant comme un « scientifique », il a affirmé vouloir  orienter les gens vers le développement : « Nous sommes la locomotive de l’Afrique. Serons-nous capables de jouer notre rôle comme il se doit ? », S’est-il interrogé.

 

Une évasion « rocambolesque »

 

Jeune Afrique revient sur la fuite de Ne Muanda Nsemi, Le 17 mai 2017. Il a disparu de la maison d’arrêt de Makala, à Kinshasa dans des conditions rocambolesques. Ses partisans avaient, lors lancé un assaut contre la prison centrale de la capitale congolaise, où il était détenu depuis le mois de mars de la même année. Rubans rouges sur la tête et autour des bras – le signe de ralliement des BDK -, un groupe d’hommes et de femmes, pour certains armés de kalachnikovs, avait fait irruption à la maison d’arrêt, parvenant à forcer les portes de la prison après avoir maîtrisé les gardiens. Une fois à l’intérieur, les assaillants ont tué deux geôliers, à la machette, selon les autorités de l’époque, avant de libérer Ne Muanda Nsemi.

Le chef des Bundu dia Kongo était depuis activement recherché. Dans plusieurs vidéos postées sur les réseaux sociaux en juin 2017, ce député national honoraire appelait la population à la « désobéissance civile » face au régime de Joseph Kabila. Il accusait notamment l’ancien président congolais de faire obstacle à des enquêtes portant sur des massacres et tueries perpétrées dans le pays depuis plusieurs années.

 

Les services de police « instruits de procéder à son arrestation »

 

En septembre, il avait fait écrire une lettre par l’un des cadres de BDK au ministre de la Justice d’alors, Alexis Thambwe Mwamba, avant qu’un autre courrier ne soit adressé au président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku.

Si Joseph Olengankoy a assuré lundi que « quelques autorités étaient au courant de [la] réapparition [de Ne Muanda Nsemi] », le vice-Premier ministre intérimaire en charge de l’Intérieur et Sécurité, Basile Olongo, n’a pas confirmé, et a en revanche assuré à Jeune Afrique avoir « instruit les forces de sécurité de procéder à son arrestation ».

 

« Le président de la République est un légaliste. C’est un évadé, et la logique la plus simple veut que l’on remette Ne Mwanda Nsemi en prison. Les services sont instruits en ce sens, et il revient au chef de l’État de voir s’il peut, ou pas, le gracier ou ordonner sa libération conditionnelle », détaille le ministre. Basile Olongo a également insisté sur le fait que les mesures de grâce et de libérations provisoires qui ont concerné plusieurs prisonniers politiques ces dernières semaines, « ont été appliquées à des personnes qui se trouvaient en détention, et n’étaient pas en fuite ». « Les faits reprochés à Ne Muanda Nsemi sont extrêmement grave. Il s’agit d’atteinte à la sûreté de l’État et de plusieurs autres griefs graves », a-t-il ajouté.

 

Nicole Ricci Minyem

 
 
 
 
 
 

Leave a comment

Me Paul Simo, avocat spécialisé dans le droit public, constitutionnel, et international et le Dr Éric-Adol Gatsi Tazo, titulaire de plusieurs diplômes…

Agenda

«October 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031