Nigeria : Un bâtiment de quatre étages s’effondre et fait plusieurs victimes

jeudi, 14 mars 2019 07:28 Danielle Ngono Efondo

Un immeuble de quatre étages s’est effondré mercredi à Lagos Island, un quartier densément peuplé de la capitale économique nigériane, faisant de nombreuses victimes, donc des enfants pris au piège dans les décombres, selon plusieurs médias locaux.

 

La chaîne privée Channels a diffusé en fin de matinée des images montrant une immense foule rassemblée devant des décombres, affirmant qu’un immeuble de quatre étages abritant une école s’est effondré à Itafaji, sur Lagos Island. Le dernier étage abritait une école maternelle et primaire, tandis que des appartements et des commerces occupaient le reste de l'immeuble.

« 37 personnes ont été sorties vivantes et huit personnes ont été retrouvées mortes », a annoncé dans la soirée un responsable de l'Agence de gestion des urgences de l'Etat de Lagos (Sema), Ibrahim Farinloye, dans un communiqué. De premières informations avaient fait état de 4 morts et de dizaines d'enfants parmi les nombreuses personnes coincées dans les décombres.

Le directeur de l'Agence de gestion des urgences de l’État de Lagos (Sema), Adesina Tiamiyu a confirmé en fin de journée à l'AFP que « des dizaines d'enfants se trouvaient à l'intérieur du bâtiment lorsqu'il s'est écroulé et que les opérations pour les secourir ainsi que les adultes continuaient ».

Le président Muhammadu Buhari a exprimé dans un communiqué sa sympathie aux proches des victimes : « C'est triste de perdre des vies précieuses dans un accident, particulièrement quand il s'agit d'enfants (...) Que Dieu accorde à tous affectés par cet accident courage et soutien ».

En fin d'après-midi, une marée humaine entourait les lieux de l'accident près du marché Itafaji, pendant que les secours tentaient de dégager des victimes dans une confusion totale.

L'effondrement s'est produit peu avant 10h du matin, selon Olamide Nuzbah, un habitant du voisinage qui a assisté au drame: « On était dehors en train de fumer quand on a vu l'immeuble tomber », a-t-il témoigné.

L’enquête a conclu à des défaillances structurelles du bâtiment dont la construction était illégale.

Des effondrements meurtriers de bâtiments se produisent fréquemment au Nigeria, où les règles de construction sont régulièrement bafouées. L’accident le plus médiatisé s’est produit en septembre 2014, lorsque 116 personnes, dont 84 Sud-Africains, ont été tuées à Lagos après l’effondrement d’un bâtiment de six étages dans lequel un célèbre télévangéliste, Joshua TB, prêchait son évangile.

En décembre 2016, au moins 60 personnes ont été tuées par l’effondrement du toit d’une église à Uyo, la capitale de l‘État d’Akwa Ibom, dans l’est du pays

 

Leave a comment