Nigeria : Près de 300 brouteurs arrêtés par le FBI

jeudi, 12 septembre 2019 11:34 Danielle Ngono Efondo

Mardi 10 septembre 2019, les États-Unis et le Nigeria ont annoncé l'arrestation de près de 300 cybercriminels nigérians, ces quatre derniers mois.

 

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice rendu public mardi dernier, une vaste opération destinée à contrer les « fraudes aux virements » a permis d’interpeller 281 personnes, 167 au Nigeria, 74 aux États-Unis, 18 en Turquie, 15 au Ghana et les autres en France, Italie, Grande-Bretagne, Japon, Kenya et Malaisie.

Au total 3,7 millions de dollars soit environ 3 milliards de Francs CFA ont été saisis au cours de ces opérations. Relèvent les autorités américaines. Ce type de fraude vise souvent les employés d’entreprises ayant les moyens d’engager des transferts bancaires. Elle consiste à se faire passer pour un partenaire commercial ou un supérieur hiérarchique et à leur demander de virer des sommes sur un compte à l’étranger.

Les organisations qui s’y adonnent réalisent souvent d’autres escroqueries sur Internet, notamment de l’hameçonnage ou de l’arnaque aux sentiments, souligne le DOJ, en rappelant que ces pratiques nées au Nigeria se sont propagées dans le monde entier.

La Commission nigériane des crimes économiques et financiers (EFCC) s’est félicitée de la coopération avec la police fédérale américaine. « Nos efforts de coordination EFCC et FBI ont enregistré des résultats extraordinaires », s’est réjoui le porte-parole de l’EFCC, Mohammed Abba, qui s’exprimait aux côtés d’un représentant du FBI, Ahamdi Uche, au cours d’une conférence de presse à Lagos.

Par ailleurs, le porte-parole de l’EFCC a précisé que lors de ces opérations des sommes en liquide, en dollars et en nairas (monnaie nigériane) avaient également été retrouvées pour un montant équivalent à 383 000 euros. Mais, au total, ce sont 3,7 millions de dollars qui ont été saisis. Selon les autorités américaines, parmi les entreprises victimes de ces fraudes se trouvent un établissement d’enseignement supérieur, une compagnie énergétique ou encore un centre de santé. Des centaines de particuliers ont également été piégés avec des millions de dollars envolés.

Notons que, le Nigeria est Considéré par des experts comme le berceau de la cybercriminalité en Afrique. Dans le cadre des efforts visant à freiner les activités cybercriminelles, le gouvernement nigérian a donc introduit certaines mesures telles que la loi sur la cybercriminalité, entrée en vigueur le 15 mai 2015.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Santé

Innocent D H Publié le lundi, 16 septembre 2019 12:43
Région du Nord : Plus d'un million de moustiquaires imprégnées à longue durée d'action en cours de distribution

Dans le cadre de la lutte contre le paludisme que mène le ministère de la santé publique, la troisième campagne…


Otric N. Publié le mardi, 10 septembre 2019 13:19
Le Directeur de l'ONUSIDA appelle à un financement rapide des projets au Cameroun

Savina Ammassari, Directrice de l'ONUSIDA au Cameroun, a exprimé sa déception face à une récente enquête des Nations Unies sur…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.