Lutte contre le changement climatique : 28 entreprises répondent à l’appel de l’ONU

mercredi, 24 juillet 2019 08:47 Danielle Ngono Efondo

En vue du Sommet de l’ONU sur le climat, qui se tiendra le 23 septembre prochain, à New York, 28 entreprises représentant une capitalisation boursière de 1.300 milliards de dollars ont pris l’engagement de lutter contre le changement climatique, indique le site officiel de l’ONU.

 

« Les entreprises se sont engagées à atteindre des objectifs climatiques plus ambitieux afin de limiter la hausse de la température mondiale à 1,5 ° Celsius au-dessus des niveaux préindustriels et d'atteindre les émissions neutres en carbone d'ici 2050 au plus tard », ont indiqué mardi le Pacte mondial des Nations Unies et ses partenaires Science Based Targets initiative (SBTi) et We Mean Business coalition.          

 

Les groupes de télécommunications BT, Vodafone, Telia et Telefonica ; la société informatique Hewlett Packard, l’habilleur Levi Strauss & Co ; ainsi que la multinationale de grande consommation Unilever et les producteurs d’électricité Iberdrola et Enel, font partir de ces 28 entreprises qui représentent collectivement plus d’un million de salariés dans 17 secteurs et plus de 16 pays.

 

« Le leadership en faveur du climat n'a jamais été plus important qu'il ne l'est actuellement, et il est inspirant de voir autant d'entreprises et de marques diverses relever audacieusement leurs ambitions », s’est félicitée Lise Kingo, la Présidente et Directrice exécutive du Pacte mondial des Nations Unies« Les grandes entreprises prouvent déjà que des objectifs climatiques respectueuses d’une limitation de la température à 1,5 ° Celsius sont possibles et j'encourage toutes les entreprises à saisir cette occasion pour se positionner à la pointe de ce mouvement et contribuer à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) », a ajouté Mme Kingo.

Notons que, les engagements de ces 28 entreprises tiennent compte du dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), qui a mis en garde contre les conséquences catastrophiques d’un réchauffement de la planète à plus de 1,5 ° Celsius.

 

« Le Secrétaire général des Nations Unies a appelé les dirigeants à se rendre au Sommet de l'action pour le climat en septembre avec des plans clairs pour réduire considérablement les émissions sur la voie menant à une économie à émissions nettes en carbone d'ici 2050 », a pour sa part rappelé Luis Alfonso de Alba, l’Envoyé spécial de l’ONU en charge d’organiser ce sommet.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.