28/05
Au Mali, l’imam Dicko critique « l’arrogance » de la junte et “l’orgueil” de la…
28/05
Au Sénégal, détresse et consternation après la mort de onze bébés dans un hôpital de…
28/05
Guerre en Ukraine: Scholz et Macron demandent à Poutine des "négociations directes sérieuses" avec Zelensky
28/05
Commune de Kekem: Les comptes administratif du Maire, de gestion du Receveur Municipal et gestion…
28/05
Serge Aimé Bikoï: “Le business du gouvernement camerounais met sous le boisseau la dignité humaine”
28/05
Dieudonné ESSOMBA: “ Vous ne pouvez pas défendre l'Etat unitaire et en même temps, lutter…
28/05
Minjec: Les responsables bientôt en camp de réarmement moral
28/05
Jeunes et dossiers de montage des projets: Comment s’y prendre?
27/05
Sécurité alimentaire : Comment Kinder et Buitoni peuvent-ils rebondir après leur scandale sanitaire ?
27/05
Convention Sinosteel S.A: Les populations de la Lobé et Campo rédigent une pétition
27/05
Déguerpissement des populations à Douala: Cabral Libii demande à l’Etat de restituer les terres aux…
27/05
Eliminatoires CAN 2023: voici la liste définitive des Lions indomptables convoqués par Rigobert Song
27/05
Le correspondant de Bbc afrique Frederick Takang kidnappé à Bamenda est libre
27/05
Réhabilitation du CHU de Yaoundé: Qu’est ce qui cause les lenteurs dans les travaux?
27/05
Conseil National de l’Ordre des Médecins: Le ministre de la Santé Publique une large consultation…
27/05
Modeste Mopa Fatoing: “Que cette épreuve soit pour vous, une épreuve de renaissance, de remise…
27/05
Déguerpissement des populations : les Sawas ont manifesté à Douala
25/05
Coopération Sanitaire: Le Cameroun et les États-Unis main dans la main pour améliorer l’offre en…
25/05
Douala: le corps sans vie d’un jeune homme découvert dans un immeuble au quartier Bilongue
25/05
Séjour privé de Paul Biya en Europe : Le gouvernement recadre Jean-Baptiste Placca
  • Vous êtes ici :  
  • Accueil
  • International
  • Jean-Yves Le Drian convoqué au Mali pour « atteintes aux biens publics »

Jean-Yves Le Drian convoqué au Mali pour « atteintes aux biens publics »

jeudi, 12 mai 2022 09:55 Mfoungo

La convocation adressée au chef de la diplomatie française est signée par le juge d’instruction du deuxième cabinet au tribunal de Grande instance de la commune III du district de Bamako.

 

Le ministre français des Affaires étrangères est attendu le 20 juin devant le juge d’instructions du pole économique et financier au tribunal de grande instance de Bamako. Jean-Yves Le Drian doit être entendu dans le cadre d’une enquête où il est accusé de porter « atteintes aux biens publics et de commettre d’autres infractions aux dépens de l’Etat du Mali ».

De source judiciaire au Mali, cette enquête fait suite à une plainte d'une plateforme de plusieurs associations de la société civile malienne, dénommée "Maliko" ("La cause du Mali"). Plus précisément, il s’agit d’une affaire datant de 2015, relative à une « attribution de marché de fabrications de passeports maliens à une société française » à laquelle le fils du ministre serait lié.

A cette époque, Ibrahim Boubacar Keïta était encore président du Mali et c'est la société française Oberthur Technologie qui avait obtenu le marché pour une dizaine d'années.

La justice malienne essaie donc d’élucider si Jean-Yves Le Drian, à l’époque ministre de la Défense, a appuyé le dossier « pour défendre une entreprise française ou ses intérêts ».

Le Quai d'Orsay a indiqué ne pas avoir été informé de cette convocation. "Aucune notification, ni information d’aucune sorte ne nous sont parvenues par les canaux appropriés", a commenté le ministère.

Alors que certains se demandent si le diplomate français va se présenter à Bamako, un internaute répond : « Le Vice-président de la République de Guinée Equatoriale s’est bien présenté au tribunal à Paris, Jean-Yves Le Drian peut bien et doit le faire. Sans que cela lui enlève ce qu’il est : un ministre du gouvernement français. C’est ici que nous allons mesurer le degré de démocratie et du respect des lois des français ».

Cette convocation intervient alors que les tensions entre le Mali et la France sont de plus en plus fortes. Les relations se sont progressivement dégradées entre les deux pays depuis le renversement en 2020, du régime d’Ibrahim Boubacar Kéita par les militaires avec à leur tête, le Colonel Assimi Goita. En fin janvier 2022, le gouvernement de transition du Mali a expulsé l’ambassadeur français de son territoire. Ces autorités ont également annoncé au début de ce mois, la dénonciation des accords de défense avec la France et l’Union européenne.

 

Leave a comment

Le Ministre des Enseignements secondaire Nalova Lyonga annonce par ailleurs des contrôles inopinés dans les établissements scolaires. Dans un communiqué parvenu à…

Agenda

«May 2022»
MonTueWedThuFriSatSun
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031