Immigration clandestine : Plus de 1000 migrants morts en méditerranée cette année

vendredi, 11 octobre 2019 11:09 Marie MGUE

 

Au moins 1.071 migrants et réfugiés sont morts ou portés disparus depuis janvier 2019,  en Méditerranée, selon  l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

 

Dans la nuit du 06 au 07 octobre 2019, un naufrage survenu au large des côtes de l’île italienne de Lampedusa, a rallongé la liste des décès déjà enregistrés sur la route de l’immigration vers l’Europe. Treize corps ont été repêchés lundi après-midi après le naufrage dans la nuit précédente d’un bateau de migrants et de réfugiés près de Lampedusa, selon les Nations Unies. Les victimes retrouvées sont toutes des femmes, dont certaines enceintes. « Treize corps - tous des femmes - ont été récupérés par les garde-côtes italiens et la Brigade financière », a confirmé Joel Millman, porte-parole l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) au cours d’un point de presse à Genève.

Selon lui, les victimes seraient originaires de la  Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et de la Guinée. Les garde-côtes italiens ont été appelés peu après minuit pour secourir un bateau transportant une cinquantaine de migrants et en train de sombrer. Alors que les secours approchaient, le bateau aurait chaviré « en raison des conditions météorologiques difficiles et d’une embarcation « surchargée ». « Les migrants seraient partis de l’île tunisienne de Kerkennah à bord d’un bateau en bois », a précisé M. Millman.

Les 22 personnes secourues ont été transportées jusqu’au port de Lampedusa, au large de la Sicile dont une femme dans un état critique qui a été transférée par hélicoptère à l’hôpital de Palerme. Mardi matin, 17 migrants et réfugiés étaient toujours portés disparus, dont des femmes et au moins deux enfants. Parmi les disparus figurent des ressortissants de la Côte d’Ivoire, du Cameroun et de Guinée Conakry et quatre ressortissants tunisiens dont trois hommes et un garçon de 17 ans, indique  l’Onu.

Le projet de l’OIM sur les migrants disparus a signalé qu’à la date du 6 octobre, 688 migrants ou réfugiés ont péri le long de l’itinéraire de la Méditerranée centrale reliant les côtes de l’Afrique aux eaux territoriales italiennes, soit près des deux tiers du nombre total de décès enregistrés à ce jour en 2019 dans la Méditerranée. L’OIM a signalé 317 autres décès dans les eaux entre l’Afrique du Nord et l’Espagne. Au total, 18.990 migrants et réfugiés sont morts ou ont disparu en Méditerranée alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe depuis 2014.

 

Marie MGUE 

 

Leave a comment

Economie

Innocent D H Publié le lundi, 20 janvier 2020 13:45
Dialogue Etat-Secteur privé : Le patronat sollicite un rapprochement avec le Chef de l’Etat

Dans une tribune qui a pour titre « Relever les défis des entreprises et de l’économie », parue dans un…


Innocent D H Publié le samedi, 18 janvier 2020 13:31
Sommation : La Beac demande aux banques de lui transmettre les données de leurs transactions

C’est une injonction de la Banque des Etats de l’Afrique centrale entre vigueur dès cette année 2020. Tous les établissements…


Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.