Etats-Unis : Le président américain annonce un nouveau plan d’immigration basée sur le « mérite »

vendredi, 17 mai 2019 10:46 Danielle Ngono Efondo

Jeudi 16 mai, le président américain Donald Trump a présenté son projet sur l’immigration. Une réforme du système d'immigration légale aux Etats-Unis, destinée à sélectionner les étrangers sur la base de leur « mérite » ou de leurs «compétences» et non plus en raison de leurs liens familiaux.

 

Selon Donald Trump, 60% des immigrés légaux entrent dans le pays grâce à leurs liens familiaux et seulement 12% en raison de leurs compétences. Le président américain veut ainsi inverser la tendance. Et pour le faire, le président Donald Trump a dévoilé hier jeudi, un projet qui entend renforcer la sécurité aux frontières et réformer complètement le système d’immigration légale pour favoriser l’arrivée de travailleurs qualifiés.

 

« Notre plan réalise deux objectifs essentiels : le premier est de mettre un terme à l’immigration illégale et d'assurer la sécurité à la frontière; le second est d’établir un système d’immigration légale qui protège les salaires américains, promeut les valeurs américaines et attire les meilleurs et les plus brillants à travers le monde. » a-t-il indiqué aux médias.

 

Et d’ajouter : « Nous devons aussi restaurer l’intégrité de notre système d’asile déficient. Mon plan permettra aux demandeurs d'asile légitimes de remplacer ceux qui déposent des demandes fantaisistes. Notre plan inclut la modernisation de notre système dysfonctionnel d’immigration légale. La dernière réforme importante de notre politique d’immigration légale a eu lieu il y a 54 ans. Donc, une réactualisation majeure s’impose depuis longtemps, nous voulons un système fondé sur le mérite et un système charitable. Ensemble nous allons créer un système d’immigration pour rendre l’Amérique plus sûre, plus forte et plus grande que jamais. »

 

« Sous les règles insensées du système actuel, on ne peut pas donner la priorité à un docteur à un chercheur ou aux étudiants les mieux notés de leurs classes. Nous discriminons les génies, nous discriminons les plus brillants. Nous ne le ferons plus quand ce projet sera adopté, et on espère qu’il sera voté aussi vite que possible », a souligné Donald Trump.

 

Selon lui, près des deux tiers des 1,1 million de permis de résident permanent, les fameuses « cartes vertes », distribués chaque année par les États-Unis vont à des immigrés simplement parce qu'ils ont un proche dans le pays, et seulement 12% reviennent à des étrangers sélectionnés pour leur « mérite ou leurs compétences ».  Donald Trump a ainsi promis de faire passer leur proportion de 12% à 57%.  « Cela nous rendra plus compétitifs », a-t-il lancé.

 

Mais, le projet porté par la Maison-Blanche pourra difficilement passer l’étape du Congrès américain. Car, les démocrates, qui contrôlent la Chambre des Représentants, auraient affirmé qu’ils ne le voteraient pas au vu de certaines questions restant en suspens comme le sort des « Dreamers », ces migrants arrivés illégalement aux États-Unis avec leurs parents alors qu’ils étaient mineurs.

 

Danielle Ngono Efondo

Leave a comment