Diplomatie: Kim Jong–Un effectue une visite surprise en Chine

mercredi, 09 janvier 2019 14:12 Mfoungo

Les retrouvailles entre les deux personnalités était certes empreinte de solennité mais, à travers l’accolade qu’ils se sont donnés, on a ressenti la chaleur de l’accueil, malgré cette visite inattendue.  

 

L’information a été rendue publique ce mardi, par les médias des deux pays, notamment les agences de presse officielles nord-coréenne et chinoise. Et partout, le leader Coréen Kim Jong-un est présenté comme un  homme qui aime les surprises. Pendant quatre jours, les deux homologues vont longuement échanger sur les dossiers qui interpellent leur pays respectif et certainement aussi, sera évoqué les rapports avec les autres Etats, à l’instar des Etats Unis.

 

Parmi les membres de la délégation qui l’accompagne pour cette visite officielle, son épouse Ri Sol-ju ainsi que plusieurs hauts dignitaires. Tous sont  partis de la gare de Pyongyang à bord d’un train spécial, a rapporté l’agence de presse officielle nord-coréenne KCNA.

 

Cette visite a t- elle un lien avec un nouveau sommet avec le président des Etats – Unis Donald Trump ?

 

La Chine est un important acteur diplomatique dans le dossier sensible des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord, car le géant asiatique est son principal allié diplomatique et commercial. La rencontre pourrait servir à préparer deuxième sommet avec le Président des Etats – Unis,  alors que les négociations sur la dénucléarisation de la péninsule restent un sujet très sensible.

 

Pour mémoire, c’est en 2017 que les tensions entre la Corée du Nord et les Etats Unis avaient été des plus vives. Pyongyang avait à ce moment, réussi à miniaturiser ses têtes nucléaires, pour les placer sur des missiles intercontinentaux. Un média avait à ce moment cité un rapport confidentiel de l’Agence américaine de renseignement militaire. Pourtant, les experts américains pensaient qu’il faudrait encore quatre ou cinq ans à la Corée du Nord, pour miniaturiser suffisamment une tête nucléaire afin de la mettre sur un missile intercontinental et atteindre les côtes des Etats-Unis.

 

Et, en 2018, Kim Jong-Un et Donald Trump se sont rencontrés après des mois d’affrontements verbaux. Leurs échanges avaient essentiellement tourné vers le dossier dénucléarisation. Les deux dirigeants avaient précisé rassuré sur les nouveaux fondements d’une relation très spéciale, même comme la teneur du document qu’ils avaient signé, à l’issue de leur rencontre n’a cependant pas été dévoilée.

 

Les images que l’on avait crues inimaginables à cause du parcours ainsi que des styles radicalement différents des deux hommes ont fait le tour du monde. Et,  Donald Trump l’a fait remarqué, au terme de leur entretien à huis clos, intervenu trente ans de silence : « Je suis honoré, nous allons avoir une excellente relation, je n’en ai aucun doute… ».

 

Un avis que partage Kim Jong-un « Nous avons surmonté les obstacles et les préjugés du passé pour être ici- Nous pouvons maintenant voir un chemin vers l’objectif final…».

 

C’est à l’issue de cette rencontre que les deux présidents avaient pensé à une deuxième entrevue. Celle-ci aura pour objectif de peaufiner les détails qui doivent entrer en jeu, pour une dénucléarisation partielle ou complète, car, pour ces Etats, c’est un véritable sujet d’inquiétude.

 

Ce n’est pas la première visite de Kim Jong-Un en Chine. L’an dernier, pour rendre hommage à son homologue, il s’y est rendu à trois reprises. De ce côté également, on parle de relations quelque peu tendues et, qui se seraient dégradé depuis 2011, date à laquelle le dirigeant Coréen est arrivé à la tête de son pays. Mais, puisque le dossier nucléaire interpelle les uns et les autres, ils ont résolu de mettre un peu d’eau dans leur vin.

 

Nicole Ricci Minyem

Leave a comment