21/09
Pour Valsero, le débat sur la présence du drapeau ambazonien lors de son concert au…
21/09
MRC: Maurice Kamto affirme que Michelle Ndocki reste militante de son parti politique
21/09
Attaques des Forces de Défense au Noso: selon l’armée, les Ambazoniens se font armés par…
20/09
Prise illégale d’intérêts : Les avocats d'Eric Dupond-Moretti veulent faire annuler sa mise en examen
20/09
Hommages: Jean de Dieu Momo salue la mémoire des soldats morts sur le front
20/09
Littérature: “ Dans les chemins de la Liberté, Énonciation d’une pensée”
20/09
Recettes douanières : Le Port de Kribi enregistre un chiffre record de 73,56 milliards au…
20/09
Extrême-Nord Cameroun : Plus de 800 présumés ex-combattants et associés de Boko Haram retournent au…
20/09
Assainissement : Yaoundé dispose désormais de sa première station de traitement des boues de vidange
20/09
Formation professionnelle : La Société Nachtigal Hydro Power Company s'engage à appuyer les structures camerounaises
20/09
Boko Haram: 67 écoles restent fermées dans l’Extrême-Nord
20/09
Close to 9,000 bitten, 140 killed by snakes in five years in Cameroon
20/09
Meurtre des élèves de Kumba: pour le Redhac de Maximilienne Ngo Mbe, les personnes condamnées…
20/09
Un avocat accuse Maurice Kamto d'avoir marché sur le sang des soldats récemment tués par…
20/09
Hervé Emmanuel Nkom sur le concert de Valsero: «il n’y avait pas un concert au…
20/09
Cameroon: Army silent over gruesome killing of soldiers in restive Anglophone region
20/09
Crise anglophone : le père d'un soldat décède trois jours après l’assassinat de son fils…
20/09
2021 AFCON Volleyball: Lionesses make history, lift trophy for third consecutive time
20/09
Les Unes des journaux du 20 septembre 2021
19/09
“Entre deux Can à la maison” ou revue historique du football Camerounais de 1972 à…

Angola-Luanda Leaks : Isabel dos Santos contre attaque

mercredi, 29 janvier 2020 08:18 Nicole Ricci Minyem

La fille de l’ex président âgée de 46 ans, a pris la résolution de traduire en justice les médias qui ont relayé les informations données par les « Luanda Leaks ».

 

Dans un communiqué rendu public ce lundi, la jeune dame indique de manière ferme, ses intentions tout en contestant la véracité de tout ce qui a été relayé dans les médias ces dernières semaines : « Je réfute les allégations infondées et les affirmations fausses et j’informe avoir entamé les démarches pour agir légalement contre l’ICIJ et les partenaires de l’ICIJ… ».  

L’on se souvient que ce sont les membres du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) dont BBC, RFI, Le Monde et New York Times qui a lancé le 19 Janvier dernier, une « enquête » sur la base de près des documents qui leur avaient été remis par le créateur du concept Luanda Leaks. Des documents qui laissaient entendre qu’Isabel dos Santos avait accumulé de manière frauduleuse une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars (1,8 milliard d’euros). 

Lasse de cette cabale orchestrée par Rui Pinto et reprise en chœur par les membres du consortium, la fille de l’ancien président de l’Angola a décidé de traduire devant les autorités compétentes, tous ces calomniateurs : « Au cours des dernières semaines, j’ai été la cible d’une campagne intensive et concertée, organisée par plusieurs médias. Des individus qui ont décidé de me traîner dans la boue et sans aucune preuve m’ont accusé d’avoir« siphonné l‘économie angolaise et accumulé de manière frauduleuse une énorme fortune.  Ils doivent répondre de leurs actes et apporter les preuves de leurs allégations… », peut – on lire dans un communiqué rendu public en début de semaine et qu’on attribue à Isabel dos Santos.  

Lire aussi : Angola : L’immense fortune de la fille du Président Jose Eduardo dos Santos fait problème

Face à cette sortie, le français William Bourdon et son confrère portugais Francisco Teixeira da Mota, avocats de celui par qui est arrivé le scandale disent que leur client va assumer son implication dans cette cabale : « Monsieur Rui Pinto assume la responsabilité de la remise (…), fin 2018, d’un disque comportant l’ensemble des données à l’origine des récentes révélations relatives à la fortune de Madame Isabel dos Santos… ».

Selon eux, le Portugais « souhaite ainsi favoriser la compréhension d’opérations complexes menées avec la complicité de banques et de juristes qui, non seulement appauvrissent le peuple et l’Etat d’Angola, mais sont également susceptibles d’avoir porté gravement atteinte à l’intérêt général au Portugal, ancienne puissance coloniale où Mme dos Santos a réalisé des investissements majeurs », ont-ils eux aussi mentionné  dans un communiqué.

Affaire à suivre.

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

Le parlement suisse a voté en faveur du Chef de l’Etat. Paul Biya doit-il être déclaré Chef d’Etat «persona non grata» en…

Agenda

«September 2021»
MonTueWedThuFriSatSun
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930