Algérie : Un tiers des ministres du nouveau Gouvernement ont servi sous Bouteflika

samedi, 04 janvier 2020 14:40 Innocent D H

Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Président algérien, deux semaines après sa prise officielle de fonction a procédé ce jeudi soir à la nomination de son premier Gouvernement. Un nouvel appareil composé de 39 membres, et parmi les 28 ministres nommés onze étaient déjà en poste durant le magistère d’Abdelaziz Bouteflika. 

 

Abdelaziz Djerad est le premier ministre du Gouvernement du nouveau Président algérien Abdelmadjid Tebboune. Cet ancien universitaire de 65 ans a été nommé à ce prestigieux poste par le Chef de l’Etat le 28 décembre dernier. Le nouveau premier ministre qui est un ancien secrétaire général de la présidence (de 1993 à 1995), puis ministre des Affaires étrangères (de 2001 à 2003), était chargé de constituer son Gouvernement. 

Composition 

Un constat se dégage de la composition de ce nouveau Gouvernement. Plus d’un tiers, exactement onze des 28 ministres de plein exercice nommés jeudi avaient déjà dans le Gouvernements sortant ou dans une des équipes gouvernementales des 20 ans de présidence d’Abdelaziz Bouteflika qui a été contraint à la démission le 02 avril sous la pression d’un mouvement (« Hirak ») de contestation inédite. Ce mouvement plaidait en faveur du renouvellement afin de démanteler le système dirigeant d’Algérie depuis son indépendance en 1962. 

Il faut mentionner que le Président Tebboune âgé de 74 ans, fut lui-même ministre sous Bouteflika, qui en fit son Premier ministre en mai 2017 avant de procéder à son limogeage moins de trois plus tard. En prenant officiellement ses fonctions il y a deux semaines, il avait tendu la main au « Hirak », qui a vu le jour le 22 février pour fonder une nouvelle République. 

Parmi ces anciens ministres de Bouteflika nommés dans le nouveau Gouvernement, nous avons :

Sabri Boukadoum

Il conserve le porte feuille des Affaires étrangères, dont il était déjà le titulaire dans le Gouvernement de Noureddine Bedoui, nommé le 31 mars par le président Bouteflika, deux jours avant sa démission. 

Kamel Beldjoud

Le ministre de l’Habitat dans le Gouvernement Bedoui, devient ministre de l’intérieur, poste qu’il occupait par intérim depuis le limogeage le 19 décembre de son titulaire Salah Eddine Dahmoune, coupable d’avoir traité les manifestants du « Hirak » de « traitres, mercenaires, homosexuels ». 

Abderrahmane Raouya 

Il redevient ministre des Finances, poste qu’il avait occupé entre 2017 et fin mars 2019 sous la présidence de Bouteflika, dans le Gouvernement du premier ministre Ahmed Ouyahia, sacrifié pour tenter en vain de calmer la contestation. 

 

Innocent D H 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le lundi, 21 septembre 2020 13:47
Offre en énergie électrique : Le Cameroun annonce la résorption du déficit pour février 2022 dans la région de l’Est

C’est la principale information à retenir de la visite effectuée le 18 septembre dernier par le ministre camerounais de l’Eau…


Innocent D.H. Publié le jeudi, 17 septembre 2020 08:05
Entrepreneuriat féminin : Le Minpmeesa annonce un appui de 50 millions de FCFA au GFAC en 2021

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III a fait l’annonce…


Santé

Innocent D.H. Publié le lundi, 07 septembre 2020 22:25
Cameroun : Une campagne de vaccination contre la poliomyélite en vue dans certaines régions

Les journées locales de vaccination contre cette maladie se déroulent dans les prochains jours au Cameroun. Cette campagne qui concerne…


Stéphane Nzesseu Publié le vendredi, 28 août 2020 11:22
Epidémie de Rougeole : Plus de 1.427 malades de rougeoles et 13 décès enregistrés

Alors qu’on la croyait presque vaincue, la rougeole refait surface et mine de nombreux ménages. De plus en plus d’enfants…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.