Université de Ngaoundéré: La grève des enseignants a repris de plus belle

samedi, 16 mars 2019 11:51 Liliane N.

Les promesses faites par le Pr Uphie Chinjé Melo, le Recteur de l’Université de Ngaoundéré n’ont pas été respectées.

 

Mercredi dernier, les enseignants de la Faculté des Arts, Lettres et Sciences humaines (Falsh) ont repris le mouvement d’humeur qu’ils avaient momentanément suspendu. Le 13 mars 2019, le climat était délétère à la Falsh. Les enseignants grévistes dans un communiqué signé par 26 d’entre eux, font savoir la raison pour laquelle, ils grèvent de nouveau. « Aucun virement n’a été effectué en faveur des Enseignants dudit établissement à l’échéance du 12 mars 2019, la grève qui avait été suspendue a repris…Cette grève se poursuivra jusqu’au samedi 16 mars 2019 si entre temps aucune solution n’est apportée aux revendications exprimées», peut-on lire dans leur communiqué.

Une fois de plus, les étudiants de la Falsh n’ont pas pu avoir les cours devant compter pour le deuxième semestre. Dans les colonnes de notre confrère Le Jour N°2892 l’un de ces étudiants en licence niveau 3 de géographie exprime son désarroi. «Nous sommes les victimes de cette grève. Voilà 13 jours que les cours n’ont pas repris. Nous n’avons pas les résultats des examens de rattrapage. C’est dur pour les étudiants», déclare-t-il. Un enseignant gréviste rencontré par notre confrère indique qu’ils ont bel et bien les copies des examens de rattrapage des enfants. Mais ils n’y toucheront pas jusqu’à ce que leurs banquiers leur notifient d’un virement effectué.

Iya Moussa le Doyen  de la Falsh affirme que la grève des enseignants est mal pensée et irresponsable. Surtout que les services financiers de l’Université de Ngaoundéré sur instruction de Madame le Recteur travaillent depuis lundi dernier pour satisfaire le collectif des enseignants de la Falsh.

A titre de rappel, les enseignants grévistes revendiquent depuis le 4 mars 2019, le paiement des primes de recherches, de jurys des examens et des soutenances. Après la réunion de conciliation tenue le lundi 11 mars 2019 avec le Recteur, le Doyen de la Faculté ainsi que le collectif des enseignants de la Falsh, la grève avait été suspendue pour 48 heures. Les responsables de l’Université avaient promis d’accorder une attention particulière aux demandes desdits enseignants.

«Les droits des enseignants de la Faculté seront apurés en fonction des disponibilités. L’urgence pour nous est de rassurer les enseignants de la Falsh que dès ce mardi, ils recevront dans leurs comptes bancaires ce qui les revient de  droits. Les services financiers de l’Université sont à pied d’œuvre», avait déclaré le Pr Uphie Chinjé Melo.

Le Recteur de l’Université de Ngaoundéré avait par ailleurs décidé de créer deux points focaux des enseignants. Lesdits points auront la charge de suivre les dossiers financiers de la Falsh jusqu'à l’agence comptable de l’institution universitaire.

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.