Scolarité Internationale au Cameroun : le prix en vaut-il vraiment la chandelle ?

mercredi, 30 janvier 2019 09:06 Mfoungo

Depuis plusieurs semaines, un débat fait surface principalement à Yaoundé : "Est-ce que le prix exorbitant demandé par l’école américaine Asoy, dans le quartier du Lac, est justifié ?
Autre question : le lycée français Fustel de Coulanges, beaucoup moins onéreux, est-il à la hauteur des attentes des étudiants, qu’ils soient expatriés ou locaux ?"

Pour le savoir, nous avons enquêté sur le terrain, auprès des famille des étudiants, mais aussi en regardant de plus près les infrastructures et les membres du corps électoral.

Une année au lycée américain peut coûter jusqu’aux alentours de 30000 dollars par an et par étudiant. Pour ce prix là, les infrastructures sont parmi les meilleures du pays. Les bâtiments sont propres, il y a du matériel en suffisance, le gymnase paraît comme neuf et le système éducatif dit, à l’américaine, pourrait permettre aux étudiants d’envisager des études supérieures aux Etats-Unis. Voilà pour le positif.
Pour le négatif : les professeurs d’ASOY sont, comme l’on dit en français, des volontaires internationaux. En général ils ont à peine la vingtaine et sorte à peine de l’école. Ils viennent au Cameroun avant tout pour vivre une expérience « tropicale » et leur niveau d’enseignement ou de tenue de classe est souvent décrite comme « loin d’être excellente. » En conclusion: les infrastructures sont bonnes, l’encadrement éducatif l’est moins. Et le prix, largement sur-côté, semble avant tout être si élevé pour faire croire à l’excellence académique.

Quid du lycée Fustel de Coulanges ? Ici, c’est tout l’inverse de ce qui est proposé par les américains. Le lycée français est, techniquement, dans un sale état. Il n’est vraiment pas beau à voir à tel point que la France devrait en avoir honte. Les salles sont petites, parfois insalubres, et les conditions d’enseignements ne sont pas du meilleur niveau. Bien entendu, il faut relativiser ceci avec les autres écoles camerounaises qui sont encore largement en-deçà de cette réalité.
Au lycée français, donc, rien de nouveau: ni les infrastructures… Ni les professeurs ! Et c’est d’ailleurs là le point fort de ce système d’enseignement !

Les professeurs du lycée français sont de vrais professionnels. Certains sont français, d’autres des camerounais ayant faits leurs études en France, tous ayant un niveau de transmission éducative de très bonne qualité. Et les résultats scolaires s’en ressentent: que ce soit les enfants d’expatriés ou les camerounais: le taux de réussite scolaire est excellent.

Le tout, pour un tarif annuel bien moins prohibitif que le lycée américain: il faut compter dans les 3000 euros l’année scolaire, soit 10 fois moins qu’à l’école américaine.

Enfin, cet article serait incomplet si nous ne citions pas l’école Rainforest International qui, elle, offre une éducation 100% britannique. Les frais de scolarité peuvent y atteindre les 15.000 dollars. Ses infrastructures ne sont pas toutes neuves (mais restent acceptables) et le niveau scolaire n’est pas des plus mauvais non plus. Notons que c’est une école chrétienne totalement anglophone.

Au final : une seule question se pose aux parents… que vaut-il mieux pour l’éducation de vos enfants: une école moderne et chère avec un système éducatif de très faible qualité… Où une école vieillotte à prix abordable, pour un enseignement d’excellence ? Le débat est ouvert. 

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.