Racisme : L’ignorance en est la cause principale

mercredi, 10 avril 2019 11:25 Ferdin

De l’avis d’une anthropologue et généticienne occidentale, à l’origine, nous étions tous noirs. En soit cela n’est pas une découverte récente mais cela mérite d’être répété.

 

« On vient tous d'Afrique et on était tous noirs », a déclaré l'anthropologue et généticienne Évelyne Heyer lors de l'exposition sur la peau qui s’est tenue au mois de mars dernier au Musée de l'Homme à Paris nous apprend BBC Afrique.

L’événement baptisé « Dans ma Peau » fut l'occasion d'informer les participants sur cet organe qui est le plus grand du corps humain.

Le directeur scientifique de la maison L'Oréal, Jacques Leclaire, a rappelé à cette occasion selon notre source que « l'apparition d'une peau plus claire et d'une peau blanche est arrivée au cours des migrations des populations ». L'un des faits qui aurait marqué l’assistance lors de cette exposition aura été cette vérité crûment dit qu’à l’origine, toute l’humanité avait la même couleur de peau.

Évelyne Heyer, anthropologue et généticienne, expliquait alors : « Nos ancêtres étaient tous noirs. Et c'est seulement qu'on colonise des endroits un peu plus au Nord de la planète qu'il y a une pression de sélection pour une couleur de peau plus blanche, mais ça prend beaucoup de temps ».

La scientifique aurait expliqué qu'il y a seulement 10 000 ou 12 000 ans en Europe, ils étaient noirs et donc que l’apparition de la peau blanche là-bas n’est qu’assez récente.  

 

La peau : Un organe  mal connu et complexe

Lors de cette exposition, la complexité de la peau avait été exposée nous indique BBC Afrique. Toute chose ayant révélé aux nombreux visiteurs leur méconnaissance de cet organe. En effet apprend-t-on, grâce à une présentation immersive et ludique, les visiteurs ont découvert que la peau, en fonction des individus mesure entre de 1,5 et 2 m2. Plus lourd que le cerveau, son poids oscille entre 3 kg et 5 kg chez un adulte.

Ils ont découvert par la même occasion, les progrès médicaux sur la reconstruction de la peau humaine depuis les années 1970. Son utilisation pour des greffes de grands brûlés a été exposée et sa bio-impression en 3D expliquée. Ladite impression en 3D donne selon BBC, des espoirs de fabriquer un jour la structure de la peau et même des cheveux.

Tenons pour acquis dès à présent que la mélanine a pour principale fonction de protéger la peau contre les rayons nocifs du soleil. Que l’éclaircissement progressif de la peau, donc la diminution du taux de mélanine est survenu lors suite à la colonisation par les humains des régions moins ensoleillées du globe. Une sorte d’ajustement du système à de nouvelles réalités. Ceci étant, il ne peut être que déplorable d’enregistrer en ce 21ème siècle des actes racistes.

 

Source : BBC Afrique

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.