OBC : L'application "Swift exam" pour digitaliser les examens est opérationnelle

mardi, 25 juin 2019 13:11 Liliane N.

Cette application vise à éviter entre autres la présence des doublons.

 

L’office du Baccalauréat du Cameroun (Obc) veut résoudre les couacs qui ont souvent entaché par la publication des résultats des examens officiels, dont il a la charge. A titre de rappel, les examens pilotés par l’Obc sont les Probatoires d’enseignement général et technique de toutes filières confondues et les Baccalauréats. Pour ce qui des couacs évoqués, on peut citer entre autres : les candidats déclarés admis puis déchus, la mauvaise gestion du numéro vert, le 8070, l’absence des listes de candidats de certains établissements.   

 

Avec la mise en place de l’application «swift exam», les responsables de l’Obc espèrent résoudre les problèmes ci-haut cités. Déjà fonctionnelle, l’application sera utilisée tout au long du processus allant des inscriptions aux délibérations qui précèdent les résultats. « C’est une application qui gère les examens, en commençant par les inscriptions. Ce ne sont plus les candidats qui remplissent leurs dossiers. Maintenant ce sont les chefs d’établissement qui ont rempli les informations de leurs candidats. Et lorsqu’ils ont fini, ils transmettent le Cd au point focal, c’est-à-dire aux délégués départementaux. Puis les informations digitalisées dans un Cd parviennent au point focal de la délégation régionale. Et nous les installons tout simplement dans notre application swift exam. Nous les avons fusionnés pour avoir la liste de tous les candidats pour qu’on ait plus à saisir quoique ce soit », explique Urbain Mvoula responsable de la communication de l’Obc dans les colonnes d’Essingan du 24 juin 2019.

 

Il convient de rappeler qu’en date du 09 au 10 mai 2019 dans la localité de Mbankomo à Yaoundé, les acteurs qui ont été au cœur de ce processus de digitalisation qui a abouti à la mise en place de «swift ewam», se sont retrouvés pour mieux étudier le sujet. « Les recommandations qui ont été faites à l’issue de ces travaux vont être mises en œuvre pour qu’avant les délibérations de la prochaine session, nous ayons des applications adaptées aux résultats issus de cette concertation avec tous les maillons de la chaîne des délibérations. Il s’agit entre autres recommandations en amont, de gérer les absences des candidats ou les démissions, de renforcer les capacités des teneurs de procès-verbaux numériques bien qu’étant tous des informaticiens », expliquait Etienne Roger Minkoulou le Directeur de l’Obc dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

 

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.