Les étudiants de l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Maroua ont manifesté devant les services du gouverneur

vendredi, 23 août 2019 11:49 Danielle Ngono Efondo

Mardi 20 août 2019, les étudiants de l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Maroua ont manifesté devant les services du gouverneur. L’origine de leur colère, la non disponibilité de leurs relevés de notes et leurs attestations à quelques jours seulement de leur sortie officielle.

 

« Nous ne savons pas pour quelle raison l’administration de l’école retient nos relevés de notes et attestations alors que notre sortie est prévue le 24 août prochain », a déclaré à notre confrère, un des grévistes joint au téléphone.

Selon les faits rapportés, des étudiants des départements des Sciences sociales pour le développement et des Beaux-arts de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique (ENSPM) de Maroua ont observé un mouvement d’humeur le mardi 20 août 2019, devant les services du gouverneur dans la capitale régionale de l’Extrême-Nord.

L’origine de leur colère émane de la non disponibilité de leurs relevés de notes et leurs attestations à quelques jours seulement de leur sortie officielle. Suite à cette manifestation, Le gouverneur de l'Extrême-Nord, Midjiyawa Bakari a invité les étudiants au calme, les rassurant qu’une solution allait être trouvée dans les brefs délais.

Un conseil que les grévistes ont suivi, tout en promettant de se faire à nouveau entendre si leurs revendications ne sont pas prises en compte. Ainsi, la prochaine manifestation est prévue ce vendredi si leurs relevés de notes et leurs attestations ne leurs sont pas remis au plus tard aujourd’hui. « Nous allons à nouveau manifester vendredi si une solution n’est pas trouvée avant », a confié un autre étudiant.

Fonctionnel depuis le mois de janvier 2010, l’Institut Supérieur du Sahel devenu l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Maroua, selon le décret présidentiel numéro 2017/350 du 06 juillet 2017, est le second établissement de l’Université de Maroua. Il forme des ingénieurs dans 10 filières aptes à valoriser les savoir-faire, les ressources naturelles et culturelles sahéliennes pour l’auto-emploi et le développement endogène.  

Il s’inscrit ainsi dans la politique de l’émergence socio professionnelle par la formation des ingénieurs opérationnels, prêts à relever le défi de la création d’emplois et de la relance économique.  

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.