Le Minjec offre 1800 bourses de formations professionnelles aux jeunes camerounais

samedi, 30 mars 2019 14:24 Stéphane Nzesseu

C’est par un communiqué signé par le secrétaire général de l’Observatoire Nationale de la Jeunesse que la bonne nouvelle a été communiquée au public.

 
Le ministre de la jeunesse et de l’éducation civique, Mounouna Foutsou, a choisi de poser un acte en faveur de jeunes camerounais en mal d’insertion socio professionnelle.  Une action qui s’inscrit dans le cadre du « PLAN TRIENNAL JEUNES ». Pour implémenter cette initiative, le ministre a choisi de s’appuyer sur le ressort de l’Observatoire Nationale de la Jeunesse. L’ONJ qui mobilise sur sa plateforme des milliers de jeunes camerounais qui y sont inscrits et qui sont détenteurs de la carte Jeune. 
 
Le bras séculier du ministère de la jeunesse et de l’éducation civique est un centre de formation professionnel qui a pignon sur rue. Il s’agit du Centre de Formation Professionnel des Arts et Métiers (CFPAM). Le CFPAM est l’initiative d’un jeune camerounais, Mr Job TATKEU. Un centre de formation adossé sur une association dont la mission principale est de venir en aide aux jeunes défavorisés. L’association HOPE CONCEPT. Et c’est ce centre de formation professionnel qui aura la lourde responsabilité de former les 1800 jeunes qui obtiendront des bourses du ministère de la jeunesse et de l’éducation civique. La durée de formation varie entre six (6) et douze (12) mois selon les filières. De plus ces boursiers prendront part aux examens certificatifs organisés par le ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (MINEFOP).
 
La répartition des filières répond aux besoins du monde de l’emploi en ce moment. Les boursiers pourront choisir entre quatre grands groupes de métiers : Informatique, Gestion, Audiovisuel, Beauté. Le Minjec offre 620 places pour la filière informatique. C’est la plus importante en chiffre. Les apprenants de ce secteur de métier auront à se frotter au secrétariat bureautique, secrétariat de direction, maintenance informatique et réseau, création de site web, programmations des applications. Dans le grand ensemble de gestion, on retrouve les disciplines tel le management et Gestion des Ressources Humaines, montage et gestion des projets, comptabilité et gestion des entreprises.  En audiovisuel, il s’agira des domaines de types infographie multimédia, montage vidéo, réalisateur TV, graphisme de production. Et dans les métiers de la beauté, les apprenants toucheront à l’esthétique, la coiffure, la cosmétique.
 
Une véritable aubaine pour ces jeunes camerounais qui pourront grâce à cette initiative se donner les moyens techniques de sortir du chômage.
 
 
Stéphane Nzesseu

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.