Le forum des étudiants des universités du Cameroun s'intéresse à la thématique des réseaux sociaux

mercredi, 26 juin 2019 10:38 Nicole Ricci Minyem

"Jeunes et Réseaux Sociaux : Comment optimiser le potentiel créatif des étudiants et étudiantes des universités camerounaises ?" C’est le thème général choisi, pour conduire les travaux qui s’ouvrent ce mercredi, au campus de l’Université de Yaoundé II – Soa. Pendant deux jours, les participants, parmi lesquels six étudiants leaders de chaque institution, vont apporter diverses contributions au cours des travaux en atelier en plus des débats et des discussions.  

 

L’organisation a choisi des thématiques, qui viennent remettre au devant de la scène, les différentes problématiques que pose l’utilisation des réseaux sociaux en milieu estudiantin : Fonctions caractéristiques et utilité fonctionnelle des Réseaux Sociaux : Comment tirer profit des avantages pour optimiser le potentiel créatif des étudiants ? - Dangers et risques des réseaux sociaux numériques : Comment prémunir les étudiants ? - L’usage pertinent et sécurisé des réseaux sociaux : civisme et responsabilité.   

 

 

Malgré la cherté des heures de connexion à Internet, le mauvais débit, l'absence d'infrastructures de pointe et les coupures intempestives du courant électrique, l’on a observé comme une addiction des étudiants à l'égard des réseaux sociaux. Ils y vont généralement soit pour se faire des relations, communiquer avec autrui, chercher du travail, soit pour des raisons d'immigration, trouver l'âme-sœur, faire des cottages de paris sur le football ou pour des raisons académiques (...).

 

Les téléphones portables et toutes les options qu’ils offrent ont certes pris le dessus sur l’utilisation des tickets dans des cybers café, mais, dans certaines zones, les cop’s ont encore recours à ce que certains considèrent comme des techniques d'adaptation, de bricolage et de détournement, notamment l’utilisation minutieuse et, à plusieurs reprises des tickets jusqu'à épuisement des heures de connexion. On évoque aussi les emprunts contractés auprès des camarades.

 

Par ailleurs, les résultats d’une étude menée par de nombreux organismes en 2018, font ressortir le fait que le contexte socio-économique au Cameroun ne facilite pas la démocratisation d'Internet pour les étudiants. Selon le Programme des Nations Unies pour le Développement, un Camerounais vit avec moins de 1,25 dollar par jour. Or les coûts d'accès à Internet restent paradoxaux quant-au niveau de vie des camerounais, surtout pour les étudiants dont les revenus sont très négligeables. Puisque, ces derniers doivent généralement se munir de près d'un Euro, pour bénéficier de deux heures de connexion à Internet ou de deux Euros pour cinq heures. Des tarifs susceptibles d'être revus à la hausse et à la baisse en fonction du lieu et du débit de connexion.

 

Quelques réalisations des jeunes startup - peurs camerounais

 

Toutefois, malgré ce qui précède, ils sont nombreux, les jeunes étudiants camerounais, regroupés ou non dans des startups, qui ont réalisé de très belles choses :

Sukuloo une plateforme qui garantit aux parents le suivi scolaire des élèves et étudiants

 

Maviance mise sur le payement instantané des factures

 

GiftedMom met les TIC au service de la santé maternelle et infantile

 

Will & Brothers pour l’usage des drones civils

 

lalala.com permet aux agriculteurs de trouver des débouchés dans le monde

 

- Himore Medical a mis au point le Cardiopad, la première tablette médicale africaine

 

Djangui facilite les transactions des adhérents éparpillés à travers le monde, qui veulent gérer les tontines en ligne

 

Novazen développe la première application pour réservation des taxis en Afrique centrale

 

- Ease Travel Services lance l’application MyAirport Cameroun pour diffuser les programmes des vols

 

Kiro’o Games installe le Cameroun sur le marché high-tech des jeux vidéo

 

Amla Metrics se propose de mettre au point une application pour combattre la contrebande…

 

Le Forum des étudiants des universités du Cameroun qui s’ouvre ce jour, sera présidé par le Ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Supérieur, le Professeur Jacques Fame Ndongo qui, pour la circonstance, sera accompagné par de nombreuses autres personnalités.

 

Nicole Ricci Minyem

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.