Journée mondiale de l’Enseignant : La déclaration du président du PCRN aux seigneurs de la craie

mardi, 08 octobre 2019 08:00 N.R.M

Ils sont ou alors étaient il y a quelques années encore, ceux qui inculquaient la morale, l’éthique, des personnes grâce à qui il y’a des Journalistes, des médecins, des directeurs généraux, ministres, Président de la République… Malheureusement, ils sont au bas de l’échelle au Cameroun, ce qui a incité certains pour ne pas dire la quasi majorité à emprunter des chemins tortueux. 

Qu’à cela ne tienne, Cabral Libii a tenu à saluer ces faiseurs d’Hommes, en leur proposant au passage, des idées qui vont permettre d’améliorer leurs conditions de travail tout en redorant le blason de ce qui, après le Journalisme, est considéré comme le plus beau métier du monde.       

 

« Mes chers compatriotes enseignants,

Aujourd'hui 05 Octobre, se célèbre la journée mondiale des enseignants. Et de mon point de vue, pour notre pays, c'est la deuxième journée la plus importante de l'année après le jour de fête nationale du 20 Mai! Une fois installé au pouvoir, j'en ferai d'ailleurs une journée de manifestation très particulière pour célébrer les bâtisseurs de la nation.

Mes chers compatriotes, vous devez maintenant le savoir: Il n’y a que deux éléments qui sont essentiels pour le développement et surtout l'émergence d'un pays. Je ne parle pas des ressources naturelles, ni de la position géographique ou du tourisme. Mais je parle du Patriotisme et de L'Education! En effet, des personnes qui ont réussi dans la vie se rappellent d'ailleurs avoir été élevés dans la rareté des ressources et parfois l'indigence complète, mais avoir reçu une ÉDUCATION DE QUALITÉ associant la dignité, l'enseignement des valeurs et du culte de l'effort.

Si nous ramenons cette expérience à grande échelle, nous comprenons que si notre pays doit décoller un jour, nous devons avoir des enseignants et des éducateurs de qualité qui inspirent la dignité et l'honneur et qui transmettent des enseignements utiles.

Mais alors, pouvons-nous avoir des enseignants dignes quand:

- La prise en charge salariale du jeune enseignant, le profil de carrière de l'enseignant fait l'objet d'autant négligence et de confusion?

- Les statuts professionnels sont d'une affligeante précarité ? En 2019, les termes comme "enseignants vacataires" ou "maîtres des parents" ont-ils encore leurs places pour un pays qui dit poursuivre son émergence?

- Ils sont victimes de violences de la part leurs élèves ou des parents mécontents dans une indescriptible impunité ?

- les conditions de travail et de vie sont d'une impitoyable rugosité ? Pourquoi avons nous accepté dans une coupable fatalité qu'un enseignant n'ait pas droit à un moyen de locomotion fiable ou même à un habitat décent ?

- L'exercice quotidien de la profession est politiquement persécuté. En effet, Pourquoi émasculer un enseignant en le sanctionnant administrativement, voir pénalement pour avoir cité le nom d'un homme politique dans son cours? Pourquoi à l'inverse lui arracher ses dernières bribes de dignité en l'obligeant à défiler le jour de la célébration de la fête des enseignants avec l'effigie du chef de l'Etat sur la tête?

Ça suffit! Nous voulons proposer un nouveau modèle de développement de notre pays qui repose sur le réarmement moral et un système éducatif révolutionnaire. Aucun de ces deux piliers ne peut être implanté si nous laissons nos enseignants dans cette lamentable situation. C'est pourquoi dans le nouveau modèle de pays communautairement fédéralisé ou identitairement régionalisé pour lequel je milite de toutes mes forces, le système éducatif devra changer et la condition de l'enseignant avec.

 

Parmi les mesures que je compte mettre en place, si nous parvenons à nos fins, figurent en bonne place :

- La dévolution des compétences de recrutement et d'encadrement des enseignants aux CTD, notamment les communes et les régions avec un cadrage précis et contrat de performance et surtout des moyens subséquents

- La révision du statut particulier des enseignants pour arrimer les conditions de rémunération et les avantages sociaux aux standards les plus élevés de tous les autres corps des agents publics

- Des crédits à taux zéro et sur le très long terme pour les enseignants qui voudront acquérir des moyens de locomotion ou des logements décents

- Une révision du profil de carrière pour qu'en dehors des fonctions d'encadrement auxquelles ils peuvent accéder, que les enseignants obtiennent des grades motivants avec un impact sur leur rémunération à l'exemple de ce qui se passe dans l'armée ou la magistrature.

Au delà de toutes ces mesures non exhaustives de revalorisation de la profession d'enseignant, je veux révolutionner le système éducatif camerounais en entier, par les 4 chantiers suivants:

- L'Instruction. Dans ce chantier, je veux changer les programmes scolaires. Dissoudre les deux différents systèmes éducatifs anglophone et francophone pour créer un système unique bilingue. En plus, Chaque fédération communautaire ou région identitaire devra ajouter une langue nationale de son choix.

- Le Livre. Support didactique par excellence, creuset matériel de la connaissance, il doit devenir dans version matérielle ou électronique d'un accès des plus faciles. Ce qui nécessite une décongestion et une appropriation efficaces du secteur de l'édition notamment, par l'application de la convention de Florence.

- L'Orientation. Dans ce chantier, je souhaite que chaque enfant camerounais puisse effectuer des études qui lui sont adaptées. Des programmes d'orientation devront être mises en place des l'enfance, voire la petite enfance. La détection des talents et l'orientation vers d'autres programmes de formation innovants et porteurs tels que l'art, le sport, les nouvelles technologies en seront les objectifs poursuivis.

- La A Formation Professionnelle. Dans ce chantier, nous allons fondre les programmes de formation professionnelle avec les programmes d'instruction générale pour que nos jeunes concitoyens soient instruits, cultivés et prêts pour le marché de l'emploi dès la sortie du niveau secondaire.

- L'Environnement scolaire. Dans ce chantier, le milieu scolaire devra être à nouveau sanctuarisé. Avec des bâtiments dignes de ce nom, du matériel didactique adéquat et le périmètre scolaire sécurisé.

 

Mes chers compatriotes, comme vous pouvez le constater aucune de ces réformes ne peut aboutir si les enseignants n'occupent pas la place qu'ils méritent dans notre pays.

Chers enseignants, je souhaite qu'à l'occasion de cette journée qui vous est dédiée, que la réflexion pour enrichir les idées que nous portons soit menée en plus des réjouissances populaires. Étant moi-même fils d'un homme qui a sacrifié son énergie et même sa santé à la cause de l'enseignement, je mesure pleinement la valeur de votre courage et de votre abnégation. Je vous exhorte à être mobilisés. Un nouveau Cameroun arrive. Celui qui protège et qui libère les énergies… ».

 

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.