Garoua : enseignants d’EPS et étudiants du Cenajes recyclés sur le handicap mental

mardi, 05 mars 2019 12:02 Innocent D.H

Pendant deux jours ces maillons importants de la chaîne sportive ont reçu les armes nécessaires pour l’encadrement, le suivi et l’accompagnement des déficients intellectuels.

 

C’était à la faveur non seulement d’un séminaire organisé à leur intention à l’initiative du ministère de la jeunesse et des sports et de la Fédération camerounaise des sports des déficients intellectuels mais aussi des compétitions sportives dont les participants sont venus du Littoral, du Centre et du Nord.

Le volet far du recyclage a été d’abord ce séminaire qui a généré des contenus solides et nécessaires pour le transfert des compétences et l’apprentissage sur le handicap mental. Des riches exposés et ateliers ont permis de mieux outiller les enseignants et étudiants du Cenajes sur les personnes ayant un handicap lié à l’intellect. C’était là la dimension théorique de la formation. Et pour concilier la théorie à la pratique, des compétitions sportives sont intervenues et ont constitué un autre angle fort.

Des disciplines telles que l’athlétisme, le lancer de poids et le football à cinq ont mis à l’étalage, les prouesses des personnes handicapées intellectuelles bien que ceux-ci faisant régulièrement l’objet de nombreuses discriminations. A l’arrivée, le Centre national de réhabilitation des personnes handicapées (Cnrph) est sorti victorieux en athlétisme et aux lancers de poids. Tandis qu’en football, c’est la Colombe d’Efoulan qui s’est taillée la part du lion en remportant la partie devant Cnrph par un score de cinq buts contre quatre.

Le prétexte était ainsi tout trouvé pour le Président de Fédération Camerounaise des Sports pour déficients intellectuels Jean Marie Aleokol de procéder au lancement des compétitions de l’institution dont il est le pilote à Garoua. Le choix du Nord n’est pas un fait du hasard à en croire le Président de la Fecasdi.

« Nous avons un potentiel important de déficients intellectuels au Cameroun. Garoua était bien le milieu. Ici, nous pouvons bien ramener ceux de Maroua et ceux de Ngaoundéré pour que la compétition soit belle. La présence des athlètes venus du Sud est aussi l’exemple d’une parfaite cohésion », nous Jean Marie Aleokol.

La délégation régionale des Sports et de l’Education Physique a aussi saisi la balle au bond pour réitérer son engagement à promouvoir le sport pour déficients intellectuels dans le Nord. L’événement s’est achevé par la remise des attestations aux participants.

Innocent D.H

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.