Formations en Chirurgie endoscopique: L’Université de Yaoundé 1 va bientôt délivrer le diplôme international

mardi, 05 mars 2019 08:46 Liliane N.

Le Recteur de cette Université le Pr Aurélien Maurice Sosso a signé une convention le 1er mars 2019 avec la Société internationale de chirurgie endoscopique représentée par le Pr Bruno Van Herendael son directeur médical et le Pr Jean Marie Kasia, l’administrateur directeur général du Centre hospitalier de recherche appliquée en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya.

C’est une avancée que connaît l’Université de Yaoundé I. Dans bientôt elle va pouvoir délivrer le diplôme international de chirurgie endoscopique en gynécologie, chirurgie à ventre fermé. Avec la convention que son Recteur a signée vendredi dernier, les formations, a-t-on appris, sont ouvertes à la Faculté des sciences biomédicales de l’Université. Il a été prévu que lesdites formations s’étendent sur deux ans. Et elles seront meublées par des enseignements théoriques et pratiques dont trois à six mois de stages pratiques. Les diplômes qui les sanctionneront seront co-signés par la Société internationale de chirurgie endoscopique, le Centre hospitalier de recherche appliquée en chirurgie endoscopique et reproduction humaine Paul et Chantal Biya (Chracerh), l’Université de Yaoundé I et le Ministère de l’Enseignement supérieur.

Dans sa posture d’un des signataires de la convention susmentionnée, le Pr Jean Marie Kasia a déclaré que «la chirurgie endoscopique en gynécologie représente l’arme nucléaire de la médecine moderne contre les invasions barbares de la maladie et de la chirurgie classique, souvent apparentée, non sans raison, à une boucherie humaine observée dans nos pays».  Il a aussi souligné que «la convention qui est signée dans un contexte où le Cameroun cherche sa voie dans la Couverture santé universelle, tombe comme une réponse à l’un de ses préalables: La fourniture de personnels de santé en nombre suffisant dans les hôpitaux, biens formés et motivés».

Pour ce qui est des formations, le Pr Jean Marie Kasia a précisé que celles-ci auront «une expansion sous-régionale et, progressivement, continentale. C’est de cette manière que le Chracerh parviendra à donner corps à l’idéal et aux combats du couple présidentiel, déterminé à affranchir les contemporains, surtout les moins nantis, des souffrances protéiformes dues aux problèmes de santé».

A titre de rappel, au mois de février dernier, la capitale Yaoundé a abrité un atelier de vulgarisation de la chirurgie endoscopique. Les étudiants en médecine, internes, gynécologues, infirmiers et autres auxiliaires de santé ont pu prendre part audit atelier et toucher les réalités d’une technique jugée révolutionnaire. L’atelier avait connu la participation des grands maîtres de différentes compétences venus de Belgique, des Etats-Unis et d’Iran, à l’instar du Pr Van Herendael, du Dr A. Shervin et de M.K. Beikpour.

Liliane N.

 

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.