Statistiques du Coronavirus
WORLD
Recovered
2419670
Confirmed
5814885
Deaths
360412
CAMEROUN
Recovered
1996
Confirmed
5436
Deaths
175

Des enseignants en colère ont passé les fêtes devant le Ministère de l’Enseignement supérieur

samedi, 04 janvier 2020 13:17 Liliane N.

Il s’agit des enseignants titulaires du Doctorat Phd recalés dans la première phase de l’opération de recrutement spécial dans les Universités d’Etat.

 

Ils ne décolèrent pas. Les enseignants titulaires du Doctorat Phd continuent de manifester. D’ailleurs, c’est devant l’esplanade du Ministère de l’Enseignement supérieur (Minesup) qu’ils ont passé la fête de Noël. Recalés lors de l’opération de recrutement de la première vague d’enseignants, ils continuent de demander que l’idée d’une liste additive soit acceptée. «Nous avons passé la fête de noël ici. Et c’est toujours ici que cette nouvelle année va-nous trouver. Tant que notre revendication ne sera pas prise en compte, nous ne partirons pas», déclare un enseignant gréviste dans le quotidien Le Jour.

Il faut rappeler que c’est depuis le 13 décembre 2019 qu’ils ont pris d’assaut l’esplanade de leur département ministériel. Ils ont apporté des nattes, des draps et autres objets de toilettes. Pour ce qui est des repas quotidiens, nous avons appris que certains parmi eux, les reçoivent de la part de leurs membres de famille.  Ceux des grévistes qui ont quitté leur ville d’habitation, sont soutenus par leur camarade de galère qui partage volontiers leur repas avec eux.

Les enseignants qui n’ont pas été recrutés dans les Universités d’Etat entendent manifester jusqu’à ce que leur doléance soit prise en compte. Pourtant on se rappelle bien que le 24 décembre 2019, le Pr Jacques Fame Ndongo qui a reçu certains d’entre eux, a mis de côté toute idée en relation avec une liste additive. Il a indiqué qu’il n’avait pas de pouvoir pour prendre pareille décision. «Je ne peux pas signer une liste additive. Parce que s’agissant du recrutement spécial, c’est une procédure qui est managée par le Premier ministre, chef du gouvernement », avait-il déclaré.

Le Ministre les a plutôt encouragés à attendre la deuxième vague d’enseignants à recruter, pour postuler une énième fois. Une idée qui n’a pas plu aux grévistes.

 

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.