Cameroun : Le Ministre Nalova Lyonga veut renforcer la discipline dans les établissements scolaires

lundi, 15 avril 2019 12:35 Liliane N.

Après le drame survenu en mars dernier au Lycée bilingue de Deido, le ministre des Enseignements secondaires a eu une séance de travail à Douala.

 

Le 11 avril 2019, Pauline Nalova Lyonga Egbe ministre des Enseignements secondaires (Minesec) s’est rendu au Lycée bilingue de Deido où un élève a été poignardé.  Accueilli tout naturellement par Mme le Proviseur dudit Lycée, le Ministre a été conduit dans le bâtiment dans lequel les classes de seconde sont logées, et où la bagarre au cours de laquelle le jeune Tchanou Ousmane Blerius a eu lieu. Ensuite, elle a été conduite au premier niveau du même bâtiment devant la classe de 5ème 3. L’endroit où l’élève s’est écroulé. Le Minesec a voulu savoir où se trouvaient les enseignants et les surveillants généraux au moment où l’évènement tragique se déroulait. Toutefois en interrogeant Mme Yvette Mukete le Proviseur du Lycée, Pauline Nalova Lyonga Egbe a indiqué qu’elle imagine qu’il devait avoir du bruit fait par les élèves audit moment.

Cette inspection de cet établissement scolaire s’est soldée par une séance de travail. Lors de ladite séance, les questions relatives à la sécurité et à la discipline ont été à l’ordre du jour. Pour Nalova Lyonga, la sécurité et la discipline se doivent d’être renforcées. Elle a aussi en parlant des responsabilités découlant de la tragédie survenue au Lycée bilingue de Deido, indexé les parents qui ont parfois du mal à croire que leurs enfants sont des auteurs de certains actes dont on les reproche souvent à l’école. Dans une interview accordée à Cameroon tribune, elle a également pointé du doigt les tenanciers des débits de boisson.

« Nous sommes venus présenter les condoléances du gouvernement à la famille durement éprouvée. Ce qui s’est produit ici est regrettable. Chacun a sa part de responsabilité dans ce qui est arrivé. Les parents ont cependant un rôle déterminant à jouer dans l’éducation de leurs enfants. Ceux qui sont à l’origine des drames dans nos établissements ont des parents. Ceux qui installent des débits de boissons autour des établissements scolaires sont des adultes. Ils ont transformé les établissements scolaires en fonds de commerce. Si les parents ne peuvent pas discipliner leurs enfants, qu’ils les gardent à la maison. Nous allons prendre des mesures pour renforcer la discipline dans nos établissements scolaires. Les enseignants et les responsables de discipline doivent être capable d’identifier leurs élèves », a déclaré le Minesec.

Le Ministre s’est rendu par ailleurs chez les parents du jeune Tchanou Ousmane Blerius. « Nous sommes venus de Yaoundé voir les parents de l’élève et nous sommes venus avec un peu d’argent. Pas pour dire que c’est le plus important, mais leur dire que le gouvernement est là avec eux. Avant même que je n’arrive, le gouvernement était en contact avec eux », a-t-elle ajouté. 

 

Liliane N.

Leave a comment