Cameroun : « Open Schools Now », la campagne citoyenne qui accompagne la rentrée scolaire dans les régions anglophones

lundi, 02 septembre 2019 11:06 Danielle Ngono Efondo

La campagne « Open School Now » entendez « ouvrez les  écoles maintenant », bat son plein depuis le 27 août sur les réseaux sociaux. En effet, des citoyens de toutes obédiences appellent au retour effectif des enfants à l’école dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays.

 

La campagne « Open Schools Now », qui a débuté sur les réseaux sociaux la semaine dernière se déporte déjà sur le terrain. En effet, il est difficile de dire avec certitude combien de de tweets ont été lancé depuis mardi.

De l’artiste Koppo en passant par Mama K-Tino, le Directeur général de la CRTV, Charles Ndongo, Amat Pierrot etc. Le message est plutôt clair. Il faut une reprise effective des classes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, en proie aux menaces des sécessionnistes depuis octobre 2016. Il est donc question ici de permettre aux jeunes camerounais de ces régions, de jouir du droit à l’éducation qui est un droit fondamental de l’homme.  

C’est dans cette mouvance que des internautes, de presque toutes les villes du pays, soucieux du futur des jeunes de ces régions, ont décidé de dénoncer, à travers cette campagne et des messages poignants sur leurs différents comptes Twitter, Facebook, Instagram et même sur WhatsApp, la crise anglophone. « L’école n’est pas un champ de bataille. L’école ne peut pas constituer une base de terroristes. Libérez les campus scolaires aux écoliers et aux enseignants » ; « Ne pas aller à l’école ou empêcher un autre de ne pas y aller est un crime contre la société » ; « En aucun cas, pour aucune raison, nos propres enfants doivent être des cibles d’une bande d’égarés ». C’est autant de messages qui sont postés sur les réseaux sociaux.

 

« Svp laissez nos enfants reprendre l'école, cette situation me rend si triste... please open School now. Bonne rentrée des classes à tous », a renchérit K-Tino sur sa page Facebook. #OpenSchoolsNow - #237Stand4Education - LetUsBackToSchool - #BackToSchool sont entre autres hashtag créés pour mener cette campagne sur les réseaux sociaux. 

Pour rappel, près de 4 500 établissements ont fermé leurs portes depuis le début du conflit, d’après des chiffres rendus publics par la branche locale de l’Unicef. Le gouvernement camerounais indique que 27 attaques ont été perpétrées contre le système éducatif dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-ouest entre janvier et août 2019. Dix-neuf enseignants et 58 étudiants ont également été kidnappés au cours de cette période. Des chiffres qui illustrent le drame, et font de l’éducation l’un des secteurs les plus touchés par la crise.

La campagne « Open Schools Now », va sans doute s’intensifier surtout que le train de la rentrée scolaire a quitté la gare ce lundi 02 septembre 2019.

 

Danielle Ngono Efondo

 

Leave a comment

Economie

Innocent D.H. Publié le mardi, 21 juillet 2020 08:08
Produits pétroliers : Le Cameroun lance un appel d’offres international de 465 000 tonnes

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie (Minee), Gaston Eloundou Essomba vient de lancer un avis d’appel d’offres pour…


Innocent D.H. Publié le vendredi, 17 juillet 2020 15:52
Transport aérien : Le Président Paul Biya ordonne la privatisation de la Camair-Co

C’est la quintessence d’une correspondance adressée le 14 juillet dernier au Premier ministre, Chef du Gouvernement par le Secrétaire général…


Santé

Liliane N. Publié le jeudi, 09 juillet 2020 14:44
Le camerounais Arthur Zang invente un système intelligent de production d’oxygène médical

La nouvelle invention d’Arthur Zang qu’il a baptisée Oxynnet peut bien servir en cette période crise sanitaire. Arthur Zang vient…


N.R.M Publié le mercredi, 24 juin 2020 11:25
Lupus Érythémateux Systémique : « Ces malades qui meurent »

C’est à travers une lettre ouverte que Ghislaine Mangoua Kamcheu, présidente de l’association « J’ai un Lupus », maladie auto-immune,…


Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.