Transport ferroviaire: Camrail met en service cinq nouvelles locomotives

mardi, 12 mars 2019 09:45 Otric N.

Les engins, d’origine américaine, ont été présentés le 7 mars dernier lors d’une cérémonie officielle à la gare centrale de Bessengue-Douala.

 

Selon des données techniques communiquées à l’occasion, ces machines peuvent tracter jusqu’à 1 800 tonnes de fret, contre les 1150 tonnes des locomotives en service avant leur arrivée dans le parc de la Camrail.

On apprendra également que les engins, réceptionnés le 17 janvier dernier au port de Douala, ont été acquis auprès du fabricant américain General Electric par Camrail à hauteur de 12,3 milliards de F. Entre autres atouts technologiques, indique la société de chemin de fer, ces locomotives sont pourvues d’un système antipatinage qui favorise une meilleure adhérence.

Selon un communiqué de la Camrail, ces nouvelles acquisitions, de type 3300 GE, font partie d’une commande totale de neuf locomotives, dont le financement des quatre dernières sera pris en charge par l’Etat du Cameroun. Précision du ministre Ngallè Bibehe, les quatre locomotives restantes, « du même type et du même transporteur », et dont le processus d’achat « est en bonne voie », seront « dédiées au transport voyageurs ».

Autres caractéristiques de ces locomotives, une consommation moindre en carburant : les précédentes nécessitaient 4000 litres de carburant pour parcourir le tronçon Douala-Yaoundé, alors qu’avec celles-ci, 2500 litres suffisent – avec un tonnage plus important, on l’a dit.

Et au plan environnemental, elles présentent l’avantage d’être moins polluantes, puisqu’elles répondent à une certification internationale y relative (la certification UIC 624, niveau 2). Locomotives de construction modulaire, les 3300 GE présentent de ce fait une structure qui facilite la maintenance, ainsi que le remplacement des organes ou des équipements.

« Ces nouvelles acquisitions vont permettre de renforcer les capacités de traction du concessionnaire et d’améliorer la qualité des services offerts aux usagers des services ferroviaires », a indiqué Abbo Aboubakar, le président du conseil d’administration de la Camrail.

Le Pca relevé que l’opération représentait la première étape d’un « ambitieux plan de modernisation sous la houlette de M. le ministre des Transports, visant à placer le secteur ferroviaire au cœur du processus d’émergence socioéconomique du Cameroun en particulier, et de la sous-région en général ».

Le Ministre des Transports, pour sa part, s’est dit heureux de constater que les axes majeurs du Plan quinquennal n°2 sont avancés, portant notamment sur la sécurisation et l’automatisation des passages à niveau, ainsi qu’à la modernisation en cours des systèmes de signalisation des gares. Des projets qui traduisent « la vitalité du secteur ferroviaire » et prouvent « la volonté du chef de l’Etat de redorer le blason de ce stratégique pan de l’activité économique ».

 

 

Leave a comment