Redevance postale : Le Ministre des Postes et Télécommunications se dit engagé à mettre fin à la tolérance administrative

mercredi, 24 avril 2019 10:24 Liliane N.

Minette Libom Li Likeng explique le bien-fondé de l’opération de sensibilisation lancée jeudi dernier auprès des opérateurs privés du secteur postal, usant du service de messagerie.

 

Pour Minette Libom Li Likeng le Ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel) le secteur postal est important et joue un rôle clé dans le développement de l’économie nationale et spécifiquement au niveau de l’économie numérique. Jeudi dernier, le Minpostel a procédé au lancement officiel d’une opération dont la visée est le recouvrement des droits d’entrée des opérateurs privés de la messagerie.

Dans une interview accordée au journal Défis Actuels, Minette Libom Li Likeng revient sur cette opération et son importance. Elle précise que la situation actuelle a été causée par le fait de la tolérance administrative. «Avec le e-commerce et autres, l’inclusion du transfert d’argent, on a besoin du secteur postal. L’opérateur public ne peut pas agir seul, on a besoin du secteur privé. Les activités qui relèvent du secteur postal sont encadrées et régulées. Il se trouve donc que les opérateurs du secteur privé qui ont ambitionné d’avoir des parties concédées de ces activités ne se sont pas conformés à la loi.

La tolérance administrative a fait prospérer cette situation. Nous avons donc voulu les sensibiliser aujourd’hui en leur donnant une période de soixante jours, parce qu’il y a eu dans le passé plusieurs autres opérations de sensibilisation mais qui n’ont pas été suivies de répression. Cette fois-ci, nous mettons fin à la tolérance administrative parce qu’il est impératif que nous accompagnons les opérateurs privés du secteur postal qui vont véritablement contribuer au développement de l’économie nationale », explique le Minpostel.

Minette Libom Li Likeng indique qu’après le délai de soixante jours donné aux opérateurs privés du secteur postal pour se mettre en règle, avec l’aide des collaborateurs du Ministère des Finances, des dispositions vont être prises pour procéder au recouvrement forcé et ce, conformément à la règle.

Sur la façon dont l’opération de recouvrement va se dérouler sur le terrain, le Ministre indique que dans la ville de Douala, des opérateurs postaux des régions du Centre, du Sud et de l’Est ont été réunis. « La semaine prochaine à Douala, il y aura les opérateurs du Littoral, du Sud-Ouest et de l’Ouest, et à Ngaoundéré, ceux de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord.

Après cette période de sensibilisation et d’échanges, les opérateurs posent les questions, on enregistre leurs doléances, le temps de leur donner de se conformer à la réglementation parce qu’il y a certains qui ont déposé des dossiers, ils n’ont plus suivi et un joli mot de tolérance administrative a été donné, autorisation provisoire qui semble être définitif pour certains…Nous donnerons l’autorisation à ceux qui auront respecté la loi, pour les autres on va les sanctionner… », ajoute Le Minpostel.

 

Liliane N.

Leave a comment

Economie

Santé

Videos

Newsletter

Please type your full name.Invalid email address.